Masi « reporte » les changements de règles sportives jusqu’en 2023

La Formule 1 n’apportera pas de changements radicaux aux règles sportives pour 2022, Michael Masi affirmant que celles-ci ont été « reportées » alors que les équipes s’adaptent aux nouveaux règlements techniques.

La saison prochaine, la Formule 1 aura de toutes nouvelles voitures sur la grille, le sport adoptant l’aérodynamisme à effet de sol dans le but d’améliorer la course.

Les pouvoirs en place de la F1 prédisent que même si les voitures seront plus lentes que les modèles de cette saison, elles pourront suivre beaucoup plus facilement qu’elles ne le peuvent aujourd’hui, permettant des courses plus serrées, plus de dépassements et beaucoup plus d’excitation.

Dans cet esprit, la Formule 1 n’apportera aucun autre changement majeur, à l’exception bien sûr de l’annonce de courses de sprint supplémentaires pour la saison 2022.

« C’était un consensus avec les équipes en fait », a expliqué Masi selon GPFans.

« Je savais que j’avais beaucoup de travail devant moi, mais un certain nombre d’entre eux ont dit tout de suite qu’avec toutes les autres choses que nous avons avec les nouvelles voitures, etc., rendons-nous service à tous en peaufinant ce que nous avons.

« Prenez tous les éléments qui ont changé en 22, mettez-les dans le format connu que nous avons car avec tout le reste qui se passera l’année prochaine avec la nouvelle voiture, optons pour quelque chose de connu plutôt que quelque chose de complètement inconnu où nous allons tous. voler un peu aveugle et pas aussi habitué.

« Faisons cela. Reportez-le à 2023, obtenez tous les éléments pertinents qui ont été modifiés dans le règlement de 22 seront mis au format actuel. »

Le règlement sportif de la Formule 1 régit tout, du parc fermé au pilotage, des conférences de presse aux manifestations, de la grille aux podiums et bien sûr les règles concernant la suspension et la reprise d’un grand prix.

Masi dit que tout cela sera examiné avant la saison 2023.

« Oui, nous le ferons », a-t-il dit. « Pour 23, c’est l’objectif.

« Les directeurs sportifs ont tous clairement reconnu avec tout cela, avec toutes les différentes exigences de gestion des exigences de Covid, etc.

Il pourrait cependant encore y avoir un changement et cela concerne des situations telles que celle à laquelle la Formule 1 s’est retrouvée au milieu du Grand Prix de Belgique.

Avec la pluie qui tombait, Masi et ses collègues ont essayé de trouver une pause dans le temps pour courir la course, mais ont finalement opté pour une procession de deux tours derrière la voiture de sécurité.

Les pilotes n’étaient pas satisfaits de cela, pas plus que les fans, la non-course étant présentée comme une farce.

Lors de sa dernière réunion, la commission F1 a appelé le comité consultatif sportif à proposer des « options » pour s’assurer que la F1 ne se reproduise jamais.

« À la suite du Grand Prix de Belgique de Formule 1 de la FIA 2021, affecté par les conditions météorologiques, la Commission a discuté des mises à jour potentielles du Règlement sportif et a demandé que le Comité consultatif sportif examine ce sujet lors de sa prochaine réunion pour proposer des options pour des procédures et des règlements mis à jour », lit-on dans le communiqué de la Commission. déclaration

Share