Mattia Binotto dit que Carlos Sainz apporte “ l’air frais ” à Ferrari

Mattia Binotto a assimilé l’arrivée de Carlos Sainz chez Ferrari à une bouffée «d’air frais» après le départ de Sebastian Vettel.

L’Espagnol a remplacé le quadruple champion du monde sur un contrat initial de deux ans et a commencé sa vie en tant que pilote Ferrari avec une P8 au Grand Prix de Bahreïn.

Au cours du week-end d’ouverture de la saison, le chef d’équipe Binotto avait déjà indirectement critiqué le prédécesseur de Sainz, Vettel, en disant qu’il était agréable de pouvoir à nouveau «compter sur les deux pilotes» et que Sainz a fait l’objet de plus d’éloges après la sortie de Vettel.

“Nous savions qu’il était un pilote fort, il serait aussi rapide que rapide sur les longs relais”, a déclaré Binotto à Sky F1.

«Apporter de l’expérience car maintenant, même s’il est très jeune, c’est un pilote expérimenté en F1.

«Mais je pense que ça se passe très bien avec Charles, va très bien avec son équipe, il s’est bien intégré, [there is] une humeur très positive.

«Et je pense que c’est de l’air frais et parfois de l’air frais est nécessaire, c’est ce que nous recherchons. Et à cet égard [we’re] très heureux.”

Équipez-vous aux couleurs de Ferrari via la boutique officielle de Formule 1

Sainz a révélé après sa première course aux couleurs de Ferrari qu’il était prudent dans son approche et qu’il travaillera pour être plus agressif au fil de la saison.

«J’ai eu un mauvais départ», a déclaré Sainz.

«Fondamentalement à cause de quelques erreurs, mais aussi je le prends constamment, peut-être un peu trop facile dans le tour 1, voulant juste m’assurer que j’ai réussi ce tour 1 et m’assurer que je connais la voiture en air sale.

“Ce [was] une expérience complètement nouvelle, une voiture complètement nouvelle, donc je voulais y aller doucement et m’assurer de faire toute la course.

«Ensuite, une fois que je me suis retrouvé dans l’air pur, honnêtement, j’ai été très rapide, donc je ne vais pas me plaindre, je vais le prendre et le prendre comme une courbe d’apprentissage et continuer à m’améliorer. Ça viendra.

«Surtout parce que c’était une approche consciente, si j’étais perdu dans le tour 1 parce que je ne sens pas la voiture, alors c’est quelque chose à craindre, mais j’ai toujours été super bon dans les départs avec la McLaren et ici, je Je veux toujours apprendre à connaître la voiture dans l’air sale avant de commencer à attaquer comme si j’étais dans la McLaren, donc c’était une sorte d’approche consciente, et je vais bientôt m’en occuper.

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1, aimez notre page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram!