Max Verstappen « aime faire mal à chaque coup de poing »

Le journaliste du Temple de la renommée de la F1, David Tremayne, a suggéré que Max Verstappen pourrait encore avoir besoin de « tempérer son agressivité » sur la piste plutôt que de « faire mal à chaque coup de poing ».

Verstappen a déjà été décrit comme l’un des pilotes les plus agressifs de la grille par son rival pour le titre Lewis Hamilton, et la collision entre les deux à Silverstone a déclenché un débat sur l’approche adoptée pour la course entre les leaders du championnat des pilotes.

Le journaliste de course automobile Tremayne pense que Hamilton a conduit à la limite, mais a également montré son sens lorsqu’il s’agit de savoir quel est le bon moment pour attaquer – tandis que Verstappen devra peut-être réduire un peu plus son agressivité.

Cependant, il pense que Verstappen serait un champion du monde méritant s’il parvient à vaincre la puissance de Mercedes et Hamilton.

« Si vous croyez ce que Max a dit après Silverstone à propos de sa propre conduite, non », a-t-il répondu lorsqu’on lui a demandé si Verstappen devait changer son style de conduite.

« Personnellement, je suis toujours tenté de suggérer qu’il doit tempérer un peu plus son agressivité.

« C’est le genre de boxeur qui aime faire mal à chaque coup de poing, alors qu’on a vu en Hongrie que Lewis sait où est la limite dans les dés féroces qu’il a eu avec Fernando [Alonso].

« Sa vitesse et sa régularité [have been impressive]. Il a attendu longtemps sa « Mercedes », si l’on peut dire sans offenser Red Bull, et s’est parfaitement glissé dans le rôle que nous avons si longtemps associé à Lewis.

« Il est toujours très agressif, mais il a mûri. S’il est champion du monde d’ici la fin de l’année, il l’aura mérité à ses dépens.

Découvrez toutes les dernières marchandises Max Verstappen via la boutique officielle de Formule 1

Les problèmes de Verstappen lors des dernières courses ont permis à Hamilton de dépasser le pilote Red Bull au classement des pilotes avant la pause estivale, la saison devant reprendre à Spa du 27 au 29 août.

Alors que Tremayne pense que Hamilton mérite à peu près d’être au sommet du classement, il a reconnu qu’il avait eu sa juste part de fortune en cours de route.

« Oui, bien qu’on puisse dire qu’il a eu plus de chance d’être là que lors des saisons précédentes, surtout après la récente fortune abyssale de Max », a ajouté Tremayne lors d’une séance de questions-réponses de mi-saison sur Formula1.com.

« Ni Lewis ni Mercedes n’ont abandonné, et même dans la deuxième meilleure voiture, il a maintenu un niveau de compétitivité extraordinairement élevé. C’est la marque d’un vrai champion.

« Les gens veulent depuis des lustres le voir dans une voiture de qualité inférieure. Maintenant qu’il en a un et que la botte est sur l’autre pied, il a savouré le combat et n’a jamais donné moins que son meilleur. Et d’après ce que nous avons appris en Hongrie, il souffre peut-être encore des séquelles de Covid. »

Share