Max Verstappen assure qu’il n’y aura pas d’IndyCar-eque F1 à partir de 2022

Bien que les nouvelles voitures 2022 de Formule 1 arriveront avec des règles plus restrictives, Max Verstappen dit qu’il sera encore loin d’une série de spécifications.

La nouvelle génération de challengers a été spécialement conçue dans le but de permettre aux pilotes de se suivre de plus près, ce qui devrait à son tour signifier plus d’opportunités de dépassement.

Et donc, les règles autour de leur conception seront restrictives afin que les équipes ne puissent pas trouver des moyens de nier cet objectif.

La nature de ces réglementations a alors suscité quelques inquiétudes, mais Verstappen dit que la Formule 1 aura encore un long chemin à parcourir avant d’être comparable à l’IndyCar, où toutes les équipes utilisent des châssis presque identiques.

« Je pense que nous sommes encore loin de l’IndyCar, donc je pense que ça va », a-t-il déclaré à Motorsport.com.

«Mais oui, nous verrons bien sûr dans les prochaines années dans quelle direction ils vont, ce qui est autorisé et ce qui ne l’est pas. Mais pour le moment, il ne sert à rien de le critiquer. Nous devrons juste voir comment tout cela se passera.

Découvrez toutes les dernières marchandises Max Verstappen via la boutique officielle de Formule 1

Avant le Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone, nous avons tous eu un premier aperçu d’un modèle grandeur nature de ce à quoi ressembleraient les voitures 2022.

Et en plus du design extrêmement différent de ce à quoi nous nous sommes habitués, il avait déjà été confirmé que ces voitures 2022 devraient être plus lentes, peut-être de deux secondes par tour.

Mais cela ne concerne pas Verstappen, car il a soif de plus d’opportunités de dépassement.

« Eh bien, écoutez, nous voulons toujours aller aussi vite que possible sur un tour, mais oui, pour le moment, c’est juste très difficile de dépasser », a-t-il déclaré.

« Cela ne me dérange pas si nous ralentissons de trois, quatre secondes, peu importe ce que c’est, si nous avons de meilleures courses à la fin. C’est toujours donner et recevoir.

« Bien sûr, je comprends qu’avec les voitures que nous avons maintenant, si vous passez un virage si vite et freinez si tard, alors bien sûr, il devient très difficile de freiner quelqu’un ou des choses comme ça. Alors oui, c’est tout à fait normal.

« En fin de compte, c’est nous qui avons dit que nous devions avoir une voiture différente pour que nous puissions avoir de meilleures courses, alors la Formule 1 est finalement arrivée à cette solution en consultation. Je suis curieux de voir comment seront les courses l’année prochaine.

Share