Max Verstappen craignait que la pluie tardive ne ruine la pole position du Grand Prix des États-Unis

Max Verstappen craignait que la pluie tombée en toute fin de Q3 à Austin ne gâche le tour qui l’a finalement placé en pole.

Les qualifications se sont avérées être une affaire extrêmement serrée, avec peu de choix entre Verstappen, Lewis Hamilton et Sergio Perez dans les phases finales.

Après les premiers runs, c’est le Mexicain en pole juste devant le Néerlandais, mais l’homme Mercedes est allé plus vite que les deux dans son dernier tour lancé.

Les Taureau rouge Le couple a tous deux eu une dernière chance de revenir devant leur rival, et leur vie a été rendue plus difficile par le fait que la pluie a commencé à tomber alors qu’ils étaient encore absents.

Cela n’a finalement pas coûté à Verstappen car il a remporté la pole tandis que Perez s’est retrouvé en P3, mais le joueur de 24 ans craignait le pire avant de franchir la ligne.

« En Q3, mon premier tour n’a pas été incroyable », a-t-il déclaré aux journalistes par la suite.

« Mais ensuite, dans le dernier tour, il a également commencé à cracher. [There was] un peu de bruine dans le dernier secteur surtout, donc je ne savais pas si j’allais tenir mon temps.

« Mais c’était suffisant et, bien sûr, pour marquer le temps au tour et être en pole position, et aussi pour être P1 et P3 en équipe, je pense que c’était une très bonne performance. »

Au début du week-end, assurer la pole était un rêve lointain pour Verstappen et son équipe, Mercedes semblant confortablement plus forte en FP1.

Cependant, Red Bull a dominé chaque session depuis lors, et il attribue cela à une meilleure compréhension des pneus.

« Je n’étais pas très heureux hier et bien sûr je n’étais pas entièrement satisfait d’aujourd’hui, mais nous sommes définitivement allés dans la bonne direction, donc cela a aidé », a-t-il déclaré.

«Après la FP1, j’étais un peu comme ‘oh, d’accord, c’est un assez gros écart’, mais ensuite, lentement, nous nous sommes un peu améliorés et aujourd’hui, nous avons semblé prendre de l’avance. Bien sûr, c’est un grand effort de toute l’équipe.

« Après la Turquie, je pense que nous n’étions pas entièrement satisfaits de la performance là-bas, mais bien sûr, c’est une piste assez différente avec le tarmac et aussi les sensations.

« En fin de compte, la seule chose qui touche le sol, ce sont les pneus et ils ont beaucoup de comportements différents toute l’année. Donc, si vous pouvez en trouver un peu là-bas, cela peut peut-être faire une petite différence, également sur cette piste. »

Share