Max Verstappen explique pourquoi courir sur des circuits ovales ne l’attire pas

Max Verstappen est un grand fan des courses d’IndyCar – mais dit qu’il ne pourrait jamais se voir concourir sur des ovales.

Un passage à la série américaine est très peu probable pour le Néerlandais, certainement aussi longtemps qu’il a des aspirations au championnat du monde en Formule 1.

Mais ses réflexions sur les circuits ovales sont similaires à celles à l’origine de son ancien rival en F1, Romain Grosjean, qui a fait un passage productif à l’IndyCar cette année.

Le Français était également réticent au début, mais sa position envers la compétition sur ovale s’est quelque peu adoucie alors qu’il envisage la saison 2022 pour laquelle il a gagné une place dans l’équipe Andretti Autosport potentiellement plus compétitive.

Quant à Verstappen, pour l’instant, il préférerait de loin garder toute implication avec les ovales dans un rôle de spectateur, alors qu’il se prépare à courir aux États-Unis dans le Grand Prix des États-Unis sur le Circuit des Amériques.

« J’adore regarder (IndyCar) », a déclaré le pilote Red Bull à NBC Sports. « C’est bien sûr un peu différent de la F1, mais je pense que c’est aussi bien et que c’est très intéressant à regarder.

« Et de mon côté, je suis bien sûr heureux d’être en Formule 1 car je ne suis pas personnellement un grand fan des ovales. Les pistes de rue et les parcours routiers sont bons mais non, je ne serais pas moi-même un grand fan de course sur ovale.

« C’est juste que le risque d’un gros accident est grand, et bien sûr je sais qu’en Formule 1 il y a aussi un risque d’impact, mais quand vous frappez un certain mur à plus de 200 mph, ce n’est pas agréable.

« Et ce risque est plus élevé en IndyCar, surtout si vous frappez quelqu’un d’autre et entrez dans la clôture – il y a beaucoup d’exemples où cela ne se termine pas bien ou vous finissez par être vraiment blessé.

« Donc pour moi, j’adore le regarder. J’ai beaucoup de respect pour les pilotes qui le font mais je suis heureux là où je suis.

Outre Grosjean, il y a eu une vague d’autres pilotes européens en IndyCar au cours des dernières années, dont Marcus Ericsson, Max Chilton, le champion 2021 Alex Palou et le compatriote de Verstappen, Rinus VeeKay (Van Kalmthout).

Le leader du Championnat du monde de F1 comprend l’attrait d’une telle décision, déclarant : « L’IndyCar est une excellente alternative car le niveau est très élevé. Ils courent sur de grandes pistes, ils ont de grandes équipes.

« Donc, quand vous avez l’opportunité de piloter par exemple en IndyCar par rapport à la Formule E, je peux tout à fait comprendre car les vitesses sont plus élevées et c’est une vraie voiture de course.

« Et je pense que c’est pourquoi certains gars qui sont aussi en Formule 2, mais ils ne voient pas de chemin direct vers la Formule 1, ils vont en IndyCar. »

Share