Max Verstappen n’est pas « entièrement d’accord » avec son penalty

Frappé d’une pénalité de trois places sur la grille pour avoir percuté Lewis Hamilton à Monza, Max Verstappen n’est pas d’accord avec les commissaires sportifs car il s’agissait d’un « incident de course ».

Pas pour la première fois cette saison, et probablement pas la dernière non plus, Verstappen et Hamilton se sont emmêlés au Grand Prix d’Italie alors qu’ils se battaient pour la position.

Hamilton était devant Verstappen après que le lent arrêt au stand du Néerlandais ait signifié que Hamilton, qui avait lui-même un lent arrêt, l’a rejoint juste devant lui.

Le pilote Red Bull a attaqué dans la première chicane, par l’extérieur puis par l’intérieur du virage où il a manqué de route, a grimpé les trottoirs et a atterri sur la voiture de Hamilton.

Les commissaires sportifs ont déclaré : « Cette manœuvre a été tentée trop tard pour que le pilote de la Car 33 ait « le droit à la salle de course ».

« Alors que la voiture 44 aurait pu s’éloigner du trottoir pour éviter l’incident, les commissaires sportifs ont déterminé que sa position était raisonnable et ont donc conclu que le conducteur de la voiture 33 était principalement à blâmer pour l’incident.

« En venant à la pénalité, les commissaires sportifs soulignent qu’ils n’ont considéré que l’incident lui-même et non ses conséquences. »

Ils ont giflé Verstappen avec une pénalité de trois places sur la grille pour la prochaine course, le Grand Prix de Russie, ainsi que deux points de pénalité sur sa super licence.

Il n’est pas d’accord avec l’appel mais il le prend au menton.

« J’ai essayé de courir dur mais juste », a déclaré Verstappen. « Je ne suis pas entièrement d’accord avec la pénalité car je pense qu’il s’agit d’un incident de course.

« C’est très malheureux ce qui s’est passé, mais nous sommes tous les deux des professionnels et nous mettrons tout derrière nous et passerons à autre chose. »

La marchandise Red Bull est disponible à l’achat dès maintenant via la boutique officielle de la Formule 1

Quant à son patron d’équipe Christian Horner, il n’a pas tardé à « accepter » le penalty.

« Nous sommes déçus de la pénalité de trois places sur la grille, mais acceptons la décision des commissaires sportifs », a-t-il déclaré sur le site Internet de Verstappen.

« Nous avons senti que ce qui s’était passé entre Max et Lewis était un véritable incident de course.

« Vous pouvez argumenter pour les deux côtés, mais en fin de compte, c’est frustrant et décevant de voir les deux voitures hors course dans ce qui s’avère être un championnat passionnant.

« Le principal est que le Halo a finalement fait son travail et ce n’est certainement pas la façon dont nous avions l’intention de terminer la course. »

Mercedes n’est pas aussi satisfaite du directeur de l’ingénierie au bord de la piste, Andy Shovlin, qui s’attend à ce que Verstappen rebondisse après la chute de la grille de trois places avec une relative facilité.

« Donc, vous sentirez toujours que trois endroits [grid penalty] est relativement facile à surmonter si vous avez une voiture compétitive », a déclaré Shovlin.

« Mais c’est du passé maintenant, nous devons nous assurer de passer un bon week-end ensemble en Russie. »

Share