Max Verstappen retourne l’oiseau à Lewis Hamilton après une querelle en FP2 pour le Grand Prix des États-Unis

Le dernier chapitre de Max Verstappen et Lewis Hamilton dans leur bataille pour le championnat du monde a commencé au début du FP2 pour le Grand Prix des États-Unis.

Le duo, séparé par six points au classement des pilotes avec six courses restantes cette année, semblait se disputer deux jours d’avance sur le circuit des Amériques.

Commençant apparemment un tour «chaud» en même temps, le duo est sorti du dernier virage côte à côte avec la Mercedes de Hamilton à l’intérieur et Verstappen devant sortir de la piste.

Ils ont continué le long des stands en ligne droite avec les deux voitures alignées de front jusqu’au virage 1 à un peu plus de quelques centimètres l’une de l’autre, Hamilton avançant dans le virage.

Verstappen a ensuite qualifié Hamilton d' »idiot stupide » à la radio de l’équipe et a fait un geste d’un doigt alors que son rival s’éloignait.

« Ignorez-le, ne vous en souciez pas », a répondu l’ingénieur de course du Néerlandais, Gianpiero Lambiase.

Interrogé sur ses commentaires sur l’incident, le directeur de l’équipe Red Bull, Christian Horner, qui s’entretient avec Sky F1 depuis le mur des stands ce week-end, a déclaré: « Ils faisaient évidemment la queue pour commencer le tour et Lewis a décidé de sauter Max là-bas.

«Je pense qu’ils ont une règle non écrite selon laquelle dans des sessions comme celle-ci, ils se relaient. Mais je pense que Max faisait juste remarquer qu’il était le premier dans la file d’attente, donc l’une de ces choses.

Après s’être heurtés deux fois en piste cette saison, à Silverstone et à Monza, il semble y avoir toutes les chances que Hamilton et Verstappen débutent tous les deux en première ligne à Austin.

Bien que Mercedes ait récemment établi un avantage de rythme sur Red Bull, le coéquipier de Hamilton, Valtteri Bottas, encourra une pénalité sur la grille pour la troisième fois en quatre courses après avoir installé son sixième moteur à combustion interne de l’année.

Le Finlandais perdra par conséquent cinq places, laissant une première ligne Hamilton-Verstappen de loin le scénario le plus probable.

Depuis leur accident à Monza, pour lequel Verstappen a été jugé responsable par les commissaires sportifs, les rivaux du titre ne se sont pas affrontés directement sur la piste, ayant chacun écopé d’une pénalité sur la grille au cours des deux dernières courses.

Verstappen est parti du fond du peloton en Russie, mais a terminé deuxième devant Hamilton, qui était 11e sur la grille du Grand Prix de Turquie et a terminé cinquième.

Share