Mazepin a averti que « les comportements antisportifs ne seront pas tolérés »

Montré le drapeau noir et blanc à Sotchi pour un bloc qui a presque mis Yuki Tsunoda dans le mur, Michael Masi a averti Nikita Mazepin que de tels mouvements ne seraient pas tolérés.

En course pour la position au Grand Prix de Russie, Tsunoda est venu derrière Mazepin pour le dépasser.

Le conducteur de Haas a répondu par un petit mouvement vers la gauche, un mouvement qui aurait pu mettre Tsunoda dans le mur.

Mazepin a été immédiatement averti de ses actions, a montré le drapeau noir et blanc.

Masi dit que de tels mouvements « antisportifs » ne seront pas tolérés.

« En passant le virage 12, c’est juste le mouvement qu’il a rencontré si tard avec Yuki, qui dépassait avec DRS – c’est l’une des choses que nous avons dites à quelques reprises et que nous avons publié en noir et blanc car avant, c’est une conduite antisportive et non quelque chose que nous tolérerions », a déclaré le directeur de course de F1 à The Race.

Découvrez tous les derniers vêtements d’équipe 2021 via la boutique officielle de la Formule 1

Mais alors que Tsunoda s’est adressé à la radio pour proférer un « what the f ** k », la deuxième victime du conducteur russe ce jour-là, Nicholas Latifi, n’a pas pris la peine.

« Il bougeait toujours très tard, rien qui ne valait la peine que je vienne à la radio », a déclaré Latifi.

« Mais c’est un peu le style de Nikita, sa façon de conduire.

« Cela ne m’a pas semblé dépasser la limite, mais il le laisse toujours jusqu’à la dernière minute, ce qui n’est pas le meilleur, mais c’est comme ça.

Combattant Mazepin au début de la course, Latifi a dû reculer à plusieurs reprises alors qu’il tentait de passer dans le virage 2, mais la porte a été fermée à la dernière minute.

Interrogé sur les bouffonneries de Mazepin, Masi estime qu’en général il n’y a rien de mal dans ce qu’il fait, c’est juste son style de course.

« Je ne pense pas qu’il y ait quoi que ce soit de cela – nous jugeons les incidents en fonction de ce qui s’est passé », a-t-il déclaré.

« Si le style de conduite de quelqu’un… nous avons probablement 20 styles de conduite différents subtilement disponibles. Donc voilà. »

Ajoutant que Mazepin « a probablement eu quelques visites de commissaires au cours de l’année », il a poursuivi : « Je pense que si vous avez traversé et regardé tout cela, il y a probablement d’autres pilotes qui sont là-haut ou plus.

«Je ne suggérerais donc pas qu’il y ait quoi que ce soit de fâcheux ou de préoccupation de toute évidence. Nous l’examinons simplement, enquêtons sur chaque incident selon ses propres mérites.

« Si cela vaut la peine d’enquêter, alors évidemment les commissaires sportifs enquêtent, et ils l’examinent en fonction des preuves qui leur sont présentées, puis jugent si une pénalité est ou non nécessaire. »

Verdict PlanetF1

Share