McLaren claque la rotation « ridicule » de Valtteri Bottas dans la voie des stands

McLaren était loin d’être content après que Valtteri Bottas a fait un tête-à-queue dans la voie des stands en Autriche et a évité de justesse l’un de ses employés.

Malgré les menaces de pluie vendredi, le Red Bull Ring est resté sec pendant les deux séances d’essais, et Bottas a donc suivi la procédure habituelle consistant à déposer du caoutchouc dans son stand pendant la FP2.

Mais ce faisant, il a perdu l’arrière de sa Mercedes W12 en sortant du stand, le faisant filer dans la voie rapide et s’arrêter très près de l’équipage McLaren.

Découvrez les dernières marchandises Valtteri Bottas via la boutique officielle de Formule 1

Les mécaniciens de McLaren se sont rapidement mis à corriger la Mercedes frappée de Bottas, bien que le crissement des pneus si proche ait sûrement été un moment nerveux pour l’équipe.

Et sur le mur des stands, McLaren fulminait après que Bottas se soit dangereusement approché d’eux.

« Michael, c’est absolument ridicule », a déclaré McLaren via le mur des stands au directeur de course de la FIA, Michael Masi.

« Ils auraient pu éliminer l’un des gars sur le mur des stands. »

Le directeur de l’équipe McLaren, Andreas Seidl, était avant tout reconnaissant qu’aucun mal ne soit venu de ce moment « effrayant ».

«Je ne sais pas ce qui s’est passé là-bas – évidemment un moment effrayant. Tout ce que nous pouvions faire, c’est faire en sorte que Valtteri retrouve la bonne direction avec sa voiture en le poussant d’avant en arrière », a-t-il déclaré à Sky F1.

La FIA enquête sur l’incident et a demandé si la sécurité dans la voie des stands était quelque chose dont Seidl parlait à ses pilotes, il a déclaré que c’est un sujet dont les pilotes devraient déjà être pleinement conscients.

« Je pense que c’est quelque chose où vous n’avez pas besoin de parler à vos chauffeurs [about it], ils connaissent tous la voie des stands, les gens qui se trouvent dans la voie des stands », a-t-il expliqué.

« Il est important que la sécurité soit toujours la priorité, à prendre avec précaution lorsque vous quittez les stands, surtout avec des pneus durs neufs.

«Mais encore une fois, je ne sais pas exactement ce qui s’est passé. Cela peut arriver, Dieu merci, il ne s’est rien passé et passons à autre chose. »

Bottas a expliqué qu’il essayait quelque chose de « différent » alors qu’il subissait la vrille, mais qu’il serait surpris si les stewards infligeaient une punition.

« J’ai filé, nous avons essayé quelque chose de différent en sortant de la boîte et il y avait certaines variables à ce que nous pouvions faire avec le patinage des roues, c’est pourquoi j’ai filé », a-t-il déclaré.

« Je serais surpris [if there’s a punishment]. C’est une erreur normale, ça arrive mais je suis sûr qu’ils veulent juste comprendre ce qui s’est passé.

Suivez-nous sur Twitter @Planète_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram !

Share