McLaren “ fait confiance à la FIA ” pour contrôler les voitures imitatrices

McLaren «fait confiance» à la FIA pour faire respecter avec succès les règles de copie de la Formule 1, Zak Brown déclarant que «tout le monde devrait être un constructeur».

Cette année, la Formule 1 a resserré la réglementation pour éviter une répétition de la “ Mercedes rose ” de la saison dernière, Racing Point utilisant une voiture basée sur la Mercedes, vainqueur du championnat de l’année précédente.

Alors que Racing Point, maintenant Aston Martin, a insisté sur le fait qu’il avait utilisé des photographies de la W10 pour concevoir sa voiture, l’équipe propulsée par Mercedes s’est avérée avoir des pièces illégales qui utilisaient la propriété intellectuelle de Mercedes.

L’équipe a été condamnée à une amende et à des points amarrés, tandis que Christian Horner de Red Bull a demandé pourquoi Mercedes n’était pas également pénalisée pour avoir remis la propriété intellectuelle illégale. Cela n’est jamais allé plus loin.

La FIA a réagi à la «Mercedes rose» en publiant de nouvelles réglementations pour empêcher les copieurs à partir de cette année.

Cependant, avec la Formule 1 introduisant une nouvelle ère de l’aérodynamique en 2022, des équipes telles que Mercedes, qui collaborent avec Aston Martin et Williams, ainsi que Red Bull, qui a AlphaTauri dans son giron, et Ferrari, qui ont Haas et Alfa Romeo, pourraient brouiller les lignes.

Brown, dont l’équipe McLaren ne collabore avec aucune autre équipe, dit qu’il fait confiance à la FIA pour rester au courant de la situation.

«De nouvelles réglementations ont été mises en place», a déclaré Brown.

«Nous sommes convaincus que la FIA surveillera cela de très près et veillera à ce que les règles soient exécutées comme il se doit.

«Nous sommes une équipe indépendante. Nous sommes d’avis que chacun doit être un constructeur.

“Mais”, a-t-il poursuivi, “il y a évidemment la possibilité de collaborer mais nous devons juste avoir notre confiance dans la FIA, qu’elle surveillera la situation et s’assurera que les règles sont suivies en conséquence.”

Démarquez-vous avec la marchandise McLaren via la boutique officielle de Formule 1

Quant à Wolff, le patron du sport automobile de Mercedes affirme que la FIA a clairement indiqué aux équipes ce qui est «allumé et ce qui ne l’est pas».

“Je pense que nous devons faire confiance au système”, a déclaré l’Autrichien. «Comme Zak l’a dit, les règlements ont été plus normatifs.

«À la fin de l’année dernière, ils ont été clarifiés. Tout ce qui aurait pu être lié à une interprétation a été décrit de manière très solide, de sorte que tout le monde sait ce qui se passe et ce qui ne l’est pas.

«Il y aura toujours des domaines de collaboration entre les équipes, mais ils ne sont pas dans des domaines d’IP, ni d’échange d’informations, ni de quelque manière que ce soit, donc je crois que tout le monde… c’est à toutes les équipes de performer, de poursuivre leur travail. propre développement.

«Il y aura des infrastructures qui seront partagées dans le cadre de la réglementation et qui créent évidemment l’effet positif d’économies d’échelle, de flux de revenus pour les plus grandes équipes et de fantastiques installations ultramodernes pour les autres équipes. Mais nous reconnaissons également une situation comme celle de McLaren, que cela doit être, d’une certaine manière, circonscrit en termes de réglementation afin qu’il y ait une clarté absolue sur ce qui est et ce qui ne l’est pas.

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1 et aimez notre page Facebook