Mercedes a “ ralenti ” en 2014 pour éviter le jeu du moteur

Mercedes a fait tourner son moteur en «mode ralenti» pendant la majeure partie de la saison 2014 pour éviter un contrecoup et la Formule 1 fait quelque chose pour réduire son avantage.

La Formule 1 a dit adieu aux moteurs V8 de 2,4 litres à la fin de la saison 2013, en les remplaçant par des unités de puissance V6 de 1,6 litre à turbocompresseur.

Et ainsi commença le règne de Mercedes.

En enchaînant une série de six victoires consécutives en course pour commencer la saison 2014, dont cinq étaient 1-2 arrivées, Mercedes n’a jamais regardé en arrière.

L’équipe Brackley a remporté sept doubles de championnat successifs depuis 2014, une course sans précédent.

Mais Mercedes craignait de ne jamais décoller si la Formule 1 réalisait au début de 2014 à quel point elle avait un avantage.

Alors que le suprême de la F1, Bernie Ecclestone, parlait de son aversion pour la nouvelle réglementation moteur, Mercedes craignait de pouvoir intervenir et faire quelque chose pour la réduire.

En tant que tel, Paddy Lowe, l’ancien directeur exécutif technique de l’équipe, a déclaré que Mercedes avait été mise en sac pendant «la majeure partie» de cette saison.

Lewis Hamilton et Nico Rosberg ont tout de même remporté 18 des 19 pole positions et 16 victoires en course.

Mercedes 2014 1-2

Mercedes 2014 1-2

Découvrez toutes les dernières marchandises Mercedes via la boutique officielle de Formule 1

“Vous avez Bernie qui court partout” en disant que tout cela est un cauchemar, ces moteurs sont terribles “,” a rappelé Lowe sur le podcast “Beyond the Grid”.

«Eh bien, la pensée était que si Mercedes avait l’air ridiculement bien, alors quelque chose serait fait à ce sujet.

«Il y avait beaucoup de tension sur la beauté de son apparence.»

«Au fait, c’était aussi une bonne voiture», a ajouté Lowe. «Ce n’était pas seulement le moteur, nous avions également une aérodynamique formidable, meilleure que quiconque en fait, que nous avions l’habitude de suivre parce que nous corrigions toutes nos données par le moteur.

«Et cette voiture était meilleure que n’importe quelle voiture, indépendamment du moteur.

«En qualifications, nous n’allions jamais faire tourner le moteur pour Q1 ou Q2 – il a été mis en marche dans une sorte de mode de ralenti.

«Le débat serait alors de savoir à quel point allumer le moteur pour Q3.

«J’aurais compris dans l’oreille de Toto:« C’est trop, c’est trop ». Et je me dis “oui mais si nous n’obtenons pas de poteau, nous ressemblerons à un bon groupe de tasses”.

«Alors, quel numéro choisir qui ferait l’affaire et sachant que vous ne voulez pas vous tromper dans le mauvais sens?

«C’était donc une grande partie de la discussion un samedi après-midi. Belle discussion à avoir.

«En fait, cela a duré assez longtemps. Pendant la majeure partie de 2014, ce moteur n’a jamais été à pleine puissance pour les qualifications. »

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1 et aimez notre page Facebook.