Michael Cohen est « dégoûté » que Trump puisse être décroché dans l’affaire Stormy Daniels

Un nouveau rapport du Daily Beast indique que le temps presse pour que les procureurs accusent Donald Trump d’un paiement secret de 130 000 $ à la star du porno Stormy Daniels, et l’ancien fixateur de Trump est dégoûté par cette idée.

Le paiement a été effectué avec des fonds de la campagne 2016 de Trump, qui viole les lois électorales fédérales. Malheureusement, il existe un délai de prescription de cinq ans pour les violations de la loi électorale fédérale, et le paiement a été effectué à Daniels le 27 octobre 2016.

[Photo by Britta Pedersen/picture alliance via .]

Michael Cohen, qui a été condamné à trois ans de prison pour des accusations liées à l’orchestration du paiement, a fustigé les procureurs fédéraux pour ne pas avoir inculpé Trump. « Je ne suis pas surpris. Je suis déçu. En fait, je suis dégoûté. Je suis dégoûté des républicains, car peu importe ce que leur chef suprême choisit de faire, ils le justifient et le rationalisent », a déclaré Cohen au Daily Beast, ajoutant qu’il se souvient également que les démocrates avaient dit : « Personne n’est au-dessus des lois.

Photo de Chip Somodevilla/.

« Si, en fait, cet adage est vrai », a poursuivi Cohen, « alors Trump, Allen Weisselberg, David Pecker et d’autres… auraient tous dû être inculpés et incarcérés comme je l’étais. »

Richard Signorelli, ancien procureur fédéral de Manhattan, a déclaré que les autorités ne devraient prendre aucun risque en procédant à une arrestation. « Il devrait être tenu responsable dès que possible. Assez de temps a passé. Le moment est venu », a déclaré Signorelli.

Selon le Daily Beast, les juristes avec lesquels ils se sont entretenus ont convenu que le délai de prescription expirera à l’occasion du cinquième anniversaire du paiement de l’argent secret. Cependant, d’autres ont déclaré que Trump pourrait être accusé d’un complot en cours pour violer les lois électorales, ce qui repousserait le délai imparti aux procureurs pour porter plainte.

Lire le rapport complet ici.

Share