Michael Masi explique pourquoi Charles Leclerc a échappé au penalty de la Styrie

Michael Masi a confirmé que la collision du Grand Prix de Styrie entre Charles Leclerc et Pierre Gasly n’était qu’un de ces incidents de course au premier tour.

Gasly est rentré aux stands en boitant efficacement avec deux roues sur son AlphaTauri et des dommages à la suspension après que son pneu arrière gauche a été coupé par l’aileron avant de la Ferrari de Leclerc.

La crevaison qui en a résulté a amené Gasly, parti sixième, à ralentir considérablement et à rentrer dans le peloton à l’approche du virage 3, où il a été percuté par l’Alfa Romeo d’Antonio Giovinazzi.

Les dommages ont poussé Gasly à se retirer de la course – seulement la deuxième fois qu’il n’a pas réussi à marquer des points en huit grands prix jusqu’à présent cette saison.

Le directeur de course de la FIA, Masi, a déclaré que le contact entre Leclerc et Gasly avait été « considéré comme faisant partie de la préparation » de l’incident ultérieur avec Giovinazzi – mais les commissaires sportifs ont décidé de ne pas approfondir quoi que ce soit.

« Cela a été considéré comme l’un de ceux qui, étant une question de type premier tour, et compte tenu de l’ensemble de la situation, il a été noté qu’aucune enquête supplémentaire n’était nécessaire », a expliqué Masi aux journalistes.

Montrez votre soutien à Charles Leclerc avec sa collection officielle de marchandises sur le magasin de Formule 1

Leclerc est sorti beaucoup mieux de l’incident car bien qu’il ait été contraint de se rendre au stand, il s’est battu pour remonter l’ordre avec une superbe récupération et a terminé septième – remportant le prix du pilote du jour.

Donnant sa version des événements survenus après le virage d’ouverture, le pilote Ferrari a déclaré : « J’étais à gauche de Pierre, je pense qu’il essayait de prendre le sillage des gars qui étaient légèrement à sa gauche, et est allé à gauche. en même temps, j’essayais de me mettre derrière lui.

« Nous avons juste été surpris, tous les deux, et nous avons eu des contacts. C’était un très petit contact qui a eu de très grandes conséquences pour nous deux.

Le duo est à la fois amis et rivaux et Gasly n’avait aucun intérêt à réclamer la sanction de Leclerc.

« En fin de compte, je m’en fiche parce que notre course était déjà terminée, donc ça ne va rien changer qu’il y ait une pénalité ou non », a déclaré le Français.

« J’ai fait un virage avec quatre pneus, puis le reste du tour, j’étais soit sur trois ou deux. C’était un petit contact avec Charles puis le pneu a explosé et c’est tout. Très frustrant. »

Suivez-nous sur Twitter @Planet_F1, aimez notre page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram !

Share