Michel Barnier broche Macron alors qu’il émet un terrible avertissement électoral «Jouer avec le feu» | Monde | Nouvelles

Michel Barnier a critiqué la politique d’Emmanuel Macron en suggérant que le président français «joue avec le feu» avec sa politique actuelle. Le président Macron devrait affronter la dirigeante du Front national, Marine Le Pen, lors des élections de l’année prochaine, alors que la politicienne de droite a comblé l’écart des sondages ces dernières semaines. S’adressant à France Inter lundi, M. Barnier a déclaré: «Je dis simplement, consciencieusement et sérieusement, qu’il ne faut pas jouer avec le feu.

“Ce pays, je le sens, je l’écoute parmi les électeurs, a besoin de clarté et a besoin d’une droite républicaine.”

Interrogé sur la question de savoir s’il avertissait M. Macron qu’il jouait avec le feu, l’ancien négociateur du Brexit de l’UE a déclaré: “Je dis que ce qu’il essaie, de dynamiter ou d’effacer tout ce qui existe entre l’exécutif actuel et le Front national, court le risque de ouvrant la voie à quelque chose d’improbable et que je ne veux pas arriver dans mon pays.

“En voulant effacer tout ce qui existe entre l’exécutif actuel et le RN, nous ouvrons la voie à quelque chose d’improbable, qui est l’élection de Madame Le Pen, il faut donc être prudent.”

M. Barnier a déclaré qu’il jouerait un rôle actif à l’approche des élections dans le but d’augmenter les chances de victoire de son parti.

JUST IN: Crise électorale travailliste: le gourou du sondage Curtice prédit que Starmer fera encore pire que Corbyn

Il a poursuivi: «Je serai acteur de ce débat présidentiel.

«Je pense qu’en ce moment, dans ma famille politique, les Républicains, il y a un besoin de travailler ensemble, de s’écouter, de se respecter.

“Je veux participer à un jeu collectif. Cette famille politique est riche de nombreux talents, en son sein et juste à côté d’elle, mais nous n’arrivons pas à construire une force collective.”

Les commentaires sur le risque de M. Macron interviennent après que le président français a confirmé une alliance entre sa République en marche! (LREM) et Les Républicains (LR) de M. Barnier pour les élections régionales dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur en juin.

LIRE LA SUITE: Les navires français seront ACCUEILLIS dans les eaux de la Manche après les menaces de Macron

Cependant, la nouvelle de l’alliance s’est heurtée à une certaine résistance du côté conservateur.

Christian Jacob, chef du parti Les Républicains, a annoncé dimanche sur Twitter que son parti retirait son soutien à la candidature de M. Muselier, le critiquant ainsi que Castex pour ce qu’il a appelé des «manœuvres» politiques.

Les républicains ne se sont pas encore mis d’accord sur un candidat à l’élection présidentielle de l’année prochaine, et certains craignent que de telles alliances locales avec la LREM affaiblissent encore leur crédibilité en tant qu’alternative à Macron.

Le premier tour des élections régionales aura lieu le 20 juin et le second tour le 27 juin.