in

Mick Schumacher attend des opportunités à Bakou

Mick Schumacher est convaincu que des opportunités pour lui et Haas de monter dans l’ordre se présenteront à Bakou.

Lors de sa première saison en Formule 1, l’Allemand s’est retrouvé confortablement dans la pire voiture de la grille car Haas ont choisi de ne pas développer leurs machines et de se concentrer plutôt sur 2022.

Pour cette raison, il a terminé toutes les courses en fond de grille, et parmi celles qui sont arrivées au bout, il n’a franchi la ligne que devant son coéquipier Nikita Mazepin et la Williams de Nicholas Latifi.

Étant donné à quel point les courses chaotiques à Bakou ont été dans le passé, il est convaincu qu’il aura la chance de terminer plus haut dans l’ordre pour la première fois.

“Bien évidemment, ce sera mon premier départ dans une voiture de Formule 1 à Bakou, c’est sûr que ce sera différent car ce sera beaucoup plus rapide”, a-t-il déclaré dans l’avant-première de Haas.

“C’était une piste au début de ma carrière en Formule 2 avec laquelle je sentais que je m’entendais plutôt bien. Nous étions sur le point de monter sur le podium, ou au moins P4, dans la course Sprint. Malheureusement, dans la course Feature, j’ai fait une erreur qui m’a conduit à un abandon, mais nous l’avons néanmoins rattrapée dans la course Sprint en revenant du fond du peloton dans les cinq premiers.

« C’est une course où tout peut arriver, on l’a vu les années précédentes. C’est une piste où les opportunités s’ouvrent, et si vous êtes au bon endroit, vous pouvez en bénéficier énormément – ​​c’est ce que nous visons.

“Nous devons être ouverts d’esprit avant la course et saisir les opportunités qui nous sont données.”

F1 TV offre aux lecteurs de PlanetF1 10% de réduction sur leurs abonnements Access et Pro ! Cliquez ici et utilisez le code PLANETF10 à la caisse*

*l’offre expire le dimanche 6 juin à minuit

Schumacher a peut-être connu son pire week-end de course à Monaco la dernière fois qu’un accident du FP3 l’a exclu des qualifications et il a ensuite terminé la course derrière Mazepin pour la première fois.

Cependant, il en a retiré quelques points positifs, comme le fait qu’il se sentait à l’aise dans la voiture et sentait qu’il avait suffisamment de rythme pour défier ses coéquipiers, Williams.

“Monaco a été dur, difficile – nous avons évidemment eu quelques incidents en piste qui vous ramènent toujours un peu en termes de confiance”, a-t-il déclaré.

« Pour être juste, je me suis toujours senti à l’aise dans la voiture, c’est pourquoi je pense aussi que vous pouviez voir dans les FP3 le rythme était là.

“C’était très malheureux que nous ayons raté les qualifications car j’avais l’impression que nous avions un rythme solide pour être avec les gars devant et nous battre avec eux en qualifications.

« De toute évidence, nous savons que Monaco est assez dépendant des qualifications, donc j’espère pouvoir y participer l’année prochaine et y montrer ma performance. J’aime vraiment la piste et j’aime conduire dans les rues.

Suivez-nous sur Twitter @Planète_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram !

Niklas Süle heureux de retrouver Thomas Müller et Mats Hummels avec l’Allemagne

HomePod abandonné désormais largement indisponible dans les Apple Stores, mais toujours en stock en ligne