Mick Schumacher avait son propre tutoriel Sebastian Vettel à Silverstone

Une rotation coûteuse pour Sebastian Vettel s’est transformée en une opportunité parfaite pour Mick Schumacher de passer du temps à suivre et à prendre des notes.

Vettel aurait espéré un Grand Prix de Grande-Bretagne productif alors qu’il affrontait son rival de longue date Fernando Alonso pour la sixième place, mais ces espoirs se sont volatilisés lorsqu’il a fait tourner son Aston Martin et a coulé à l’arrière du peloton.

Là, il a rencontré Schumacher, à qui il sert de mentor dans ce qui est la saison recrue de Formule 1 de Schumacher.

La Haas VF-21 ne fait pas le poids face à l’Aston Martin AMR21, Schumacher ne voyait donc pas l’intérêt de se battre contre son compatriote.

« Évidemment, malheureusement, j’ai vu que sa course ne s’est pas déroulée comme prévu non plus, c’est très malheureux », a-t-il déclaré.

« Par conséquent, je ne l’ai pas défié de quelque façon que ce soit parce que je savais qu’il allait aller plus vite.

Au lieu de cela, Schumacher s’est installé derrière le quadruple champion du monde et a pu s’accrocher au dos de Vettel assez longtemps pour avoir un bon aperçu de sa course et profiter de son propre tutoriel personnel.

« J’essayais plutôt d’apprendre de lui que de l’entraver », a déclaré Schumacher.

Découvrez la collection Haas via la boutique officielle de Formule 1

Schumacher serait le dernier des coureurs classés à Silverstone, et estime que sa gestion des pneus était trop prudente, d’autant plus que son coéquipier Nikita Mazepin a pu pousser plus fort pour dépasser, puis maintenir la durée de vie des pneus pour garder une longueur d’avance.

« Ce n’était pas facile, je pense que nous avions malheureusement un peu de mal avec les pneus et l’approche que nous avions », a déclaré Schumacher à propos de sa course.

« Nous devrons probablement en tirer des leçons et essayer de revenir plus forts à Budapest.

« En tant qu’équipe, nous essayions de ne pas surchauffer les pneus dans les premiers tours, et il semble que Nikita a poussé un peu plus fort dans les premiers tours et a quand même réussi à garder ses pneus dans la fenêtre.

« C’est donc quelque chose que je devrai analyser pourquoi et comment, car il y avait beaucoup de marge pour que j’aille plus vite. »

Haas reste en bas du championnat des constructeurs sans aucun point jusqu’à présent cette saison.

Share