Mikael Silvestre ne pense pas que la domination du Bayern Munich ou les échecs des grands clubs nuisent à la Bundesliga

L’ancien défenseur de Manchester United, d’Arsenal et du Werder Brême, Mikael Silvestre, examine la Bundesliga et voit la domination du Bayern Munich, mais voit également tant de grands clubs patauger en deuxième division – y compris son ancien club.

«Je n’étais pas choqué parce que (le Werder Brême) était au bord de la relégation quelques saisons auparavant, donc ça s’en venait. Je pense que tout le monde avait ce sentiment, y compris les fans, mais vous avez toujours l’espoir de pouvoir vous sauver, malheureusement cela ne s’est pas produit cette fois. Cela diminue depuis que j’ai quitté le club et vous pouvez voir que la 2. La Bundesliga n’est pas une ligue facile », a déclaré Silvestre dans une interview exclusive avec NetBet. « J’espère qu’ils pourront rebondir, mais comme beaucoup de clubs, ils ont été touchés financièrement. Ils ne sont pas les mieux placés pour remonter directement. »

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi de grands clubs comme le Hamburger SV, Schalke 04 et le Werder Brême se sont retrouvés en deuxième division, Silvestre a pu facilement identifier la raison.

«Je pense que cela montre qu’il y a eu une mauvaise gestion dans ces trois clubs. Je pense que c’est le résultat de nombreuses années à dépenser plus que ce que vous gagnez et à un faible investissement dans les joueurs. Cela ne montre pas que la Bundesliga s’améliore et devient plus compétitive, cela montre simplement que ces trois clubs auraient dû faire mieux », a déclaré Silvestre. «Ils ont tous la base de fans et l’infrastructure, il suffit de regarder le nombre de managers que Schalke avait au cours des dernières années pour voir pourquoi ils sont là. Brême a été stable, mais ils sont dans cette bataille de relégation depuis un certain temps avec Hambourg. »

Silvestre, cependant, ne pense pas que les fans de ces grands clubs le feront et resteront à la maison.

« La bonne chose pour ces clubs est que les fans en Allemagne sont fidèles et peu importe qu’ils jouent en Bundesliga 1 ou en Bundesliga 2, les stades auront la même fréquentation et le même soutien », a déclaré Silvestre. « Ils devraient l’utiliser pour essayer de rebondir. »

Share