Mikhalkin-Bauderlique, bon titre européen des mi-lourds ce soir avec Tony Yoka au gala

Dario Pérez
@ Ringsider2020

Deux co-concurrents brigueront la couronne européenne des mi-lourds ce soir à Paris, dans les locaux de Roland Garros, le soir où était initialement prévu le combat pour le titre également continental entre Kerman Lejarraga et Dylan Charrat.

Le français Mathieu Bauderlique (20-1, 11 KO), 32, garde gaucher, et le Russe Igor Mikhalkin (24-2, 11 KO), 36 et aussi avec la main gauche comme principale, ils se mesurent à un enjeu incertain et absolument déterminant à ce stade de leur carrière sportive. Le Russe vivant en Allemagne, 36 ans ; Il a déjà été plusieurs fois détenteur de ce titre par le passé, et revient de trois victoires après avoir chuté en championnat du monde de la catégorie contre Sergey Kovalev en 2018.

Le Français, qui revient avec huit victoires après avoir perdu contre Dragan Lepei, car ce serait la liquidation la plus importante de sa vie sportive après plusieurs titres intermédiaires WBA et lui permettrait de rêver de combats avec des titres mondiaux. Égalité dans les records, les hauteurs et bien d’autres choses pour un Européen passionnant.

Tony Yoka (10-0, 8 KO), l’or olympique à Rio 2016, disputera le combat le plus médiatique du gala, dans son épreuve la plus difficile en tant que combattant en boxe louée. Son rival sera, au combat aussi digne du championnat d’Europe, le Croate Petar Milas (15-0, 11 KO), qui lui est opposé avec inactivité depuis fin 2019. Rencontre intéressante qui laissera le vainqueur bien placé pour des combats à gros sous dans la division poids lourds.

Deux autres noms ressortent sur le panneau d’affichage. Le premier, le super poids welter français Souleymane Cissokho (13-0, 8 KO) face au dangereux Russe Ismail Iliev (13-2-1, 3 KO) et l’autre, Hugo Micallef. Le superlight monégasque entraîné par Carlos Formento débuts en tant que professionnel contre l’Argentin basé à Majorque Ezequiel Gregores (2-2, 0 KO).

La soirée ne peut pas être suivie par la télévision dans notre pays.

Share