Mohammed ben Sulayem annonce sa candidature à la présidence de la FIA

L’ancien pilote de rallye Mohammed ben Sulayem a lancé une campagne pour la présidence de la FIA, le mandat de Jean Todt devant se terminer en décembre.

Todt occupe le poste depuis 2009, après avoir été réélu sans opposition lors des deux dernières élections, mais une décision de la FIA stipule qu’un président peut servir un maximum de trois mandats.

Ce sera donc son dernier rôle et Ben Sulayem, 14 fois vainqueur du FIA Middle East Rally Championship, espère prendre sa place.

Ce n’est pas la première fois qu’il est candidat dans la course après avoir défié Todt en 2013, mais a retiré son nom de la considération à un stade tardif.

Bien qu’aucun autre prétendant n’ait encore jeté son nom sur le ring, il y a eu des suggestions comme le patron de Motorsport UK David Richards et le fondateur de la Formule E, Alejandro Agag, pourraient faire campagne pour le rôle.

Ben Sulayem, 59 ans, est bien considéré au Moyen-Orient pour son impact sur le sport automobile après avoir lui-même réussi en compétition, mais aussi depuis qu’il est devenu vice-président de la FIA pour la mobilité et le sport, et a également joué un rôle dans la création du Grand Prix d’Abu Dhabi.

Il a déclaré: «Je veux redonner beaucoup à la FIA et à sa formidable communauté, et j’espère que mon expérience à la fois dans la mobilité et le sport en tant que vice-président, compétiteur, mais aussi homme d’affaires et passionné de voitures pourra ajouter de la valeur.

«Je suis fier de diriger une équipe aussi expérimentée et passionnée qui se concentre sur la prestation de ce que les membres veulent et ont besoin.»

Découvrez tous les derniers vêtements d’équipe 2021 via la boutique officielle de Formule 1

Pour postuler à ce poste, les candidats ont besoin d’une équipe complète de collègues officiels derrière eux et Ben Sulayem a nommé Robert Reid, actuel président des commissaires du Championnat du Monde des Rallyes de la FIA et président de la Commission des routes fermées de la FIA, en tant que vice-président pour le sport automobile.

Le PDG de l’Association canadienne des automobilistes, Tim Shearman, est également impliqué dans son équipe, pour la mobilité de vice-président, tandis que Camelo Sanz de Barros du Royal Automobile Club d’Espagne est candidat à la tête du Sénat de la FIA.

La candidature de Ben Sulayem a été annoncée à temps pour l’élection, qui n’aura lieu qu’en décembre, lorsque le troisième mandat de Todt sera terminé.

Le Français avait espéré que son mandat de 12 ans dans le rôle se prolongerait peut-être compte tenu de la perturbation au cours des 12 derniers mois au milieu de l’épidémie de coronavirus, mais cela n’a pas été accepté.

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram!