Mon équipe, mon style de management

Critiqué pour avoir essayé ses chauffeurs, Guenther Steiner a clairement fait savoir qu’il n’irait pas voir «le public, les chauffeurs ou la presse» pour obtenir des conseils de gestion.

Le patron de l’équipe Haas, Steiner, est bien connu pour dire ce qu’il pense, il n’hésite pas à avoir une opinion, même si cette opinion concerne l’un de ses propres pilotes.

Alors qu’auparavant il fustigeait son ancien pilote Romain Grosjean, le qualifiant de « très exigeant » et de « difficile à gérer », cette année, Nikita Mazepin et Mick Schumacher ont suscité la colère de leur patron.

Ce dernier a vu l’oncle de Schumacher, l’ancien pilote de F1 Ralf, riposter à Steiner.

« En tant que pilote, je n’aurais pas supporté cela et je l’aurais attrapé », a déclaré le spécialiste de Sky Germany.

Il a ajouté : « Aucun pilote ne veut lire en public comment son patron d’équipe le critique. Cela devrait se faire en interne.

Steiner a clairement indiqué qu’il ne suivrait pas les conseils de gestion de Schumacher ou de qui que ce soit d’autre.

« Chacun a son propre style de gestion », a-t-il déclaré dans une interview à Sport1.de. « J’ai le mien.

« Je suis le manager de l’équipe et je n’ai à dire à personne comment je fais mes choses. Et je ne demanderai pas non plus au public, aux conducteurs ou à la presse à l’avenir. »

2021 a été une saison éprouvante pour Haas, non seulement l’équipe avait la voiture la plus lente sur la grille, les laissant en bas du journal sans un seul point, mais Steiner a également dû faire face à des problèmes de coéquipiers.

En alignant deux recrues déterminées à se faire un nom, et le plus souvent en course uniquement l’une contre l’autre à l’arrière du peloton, Mazepin et Schumacher se sont affrontés à plusieurs reprises.

Tous deux ont fait part de leurs doléances à la presse, critiquant leurs coéquipiers dans les médias.

Steiner a réussi d’une manière ou d’une autre à éviter de casser des portes, ce que Kevin Magnussen n’a pas réussi à faire la saison dernière après un déguisement de l’Italien.

« Vous pouvez voir que je suis resté très calme cette année, n’est-ce pas ? » dit Steiner. « Oui, nous avons eu quelques accidents et désaccords entre les deux au début et à la mi-saison.

« Même si ce n’était pas facile, nous avons réussi à les faire se comprendre. Vous savez où sont les limites.

« Quand cela a menacé de dégénérer, j’ai utilisé ma méthode pour résoudre ce problème sans tenir compte de l’opinion du public.

« Les deux se respectent. Il n’est pas toujours nécessaire d’être d’accord, mais le respect doit être au rendez-vous. Je me fiche qu’ils soient meilleurs amis ou non.

Il a ajouté : « Je préfère parler aux deux ensemble et pas d’abord avec l’un puis avec l’autre. Sinon, vous n’êtes qu’un messager. Je n’ai pas le temps pour cela.

«Je m’assois avec eux deux, emmenant généralement les ingénieurs de course avec moi pour qu’ils sachent. Il faut généralement quelques réunions pour s’ancrer dans l’esprit des gens, mais cela fonctionne généralement.

Verdict PlanetF1

Share