in

Montoya endure un retour IndyCar “très difficile” avec McLaren · .

Le double vainqueur d’Indianapolis 500, Juan Pablo Montoya, a subi un retour difficile en IndyCar le week-end dernier, commençant dernier et terminant 21e du Grand Prix d’Indianapolis de samedi.

«Ce week-end a été un week-end difficile», a admis Montoya après son premier départ en IndyCar depuis quatre ans.

Montoya a blâmé un manque d’entraînement sur les pneus à poulies alternées à flanc rouge pendant les essais et les qualifications pour ses difficultés au début de la course. «Nous avons fait tous les essais et tout sur les mauvais pneus.»

«Aujourd’hui était un jour où vous courez sur des rouges», a-t-il déclaré. «Mon premier tour sur les rouges était censé être avant les qualifications.

«Je les ai tournés dessus, je les ai repérés à plat. J’ai donc fait quatre tours de qualification avec ces pneus, puis la prochaine fois que je les ai roulés, c’était pendant la course. Cela a donc rendu les choses très longues et très difficiles.

Montoya, au volant de la McLaren SP numéro 86 rouge et noire, s’est qualifié 25e et dernier vendredi après avoir été pénalisé pour avoir retardé Alex Palou. Il a fait peu de progrès depuis le départ de la course de samedi, qu’il a terminé un tour en dehors du top 20.

Il pense cependant que des progrès ont été accomplis. «À la fin du week-end, nous avons senti que ma voiture devenait compétitive et que le rythme était plutôt bon.

«Au départ de la course, nous étions si loin. Mais au fil de la journée, je pense que nous avons fait de très bons changements. Nous avons très bien travaillé avec l’ingénierie et la stratégie, ensemble – nous avons vraiment gardé le contrôle de tout ce qui se passait, et cela a rendu tout beaucoup, beaucoup plus facile.

Annonce | Devenez un supporter de . et passez sans publicité

Le joueur de 45 ans est revenu chez McLaren 15 ans après avoir quitté son équipe de Formule 1 au même endroit. Mais l’équipe qui a gagné au Texas il y a deux semaines a connu un week-end terne par rapport à ses récents standards.

Après un début difficile, le rythme de Montoya s’est amélioré Le vainqueur du Texas Patricio O’Ward n’a pu réussir qu’une 15e place, deux places devant son coéquipier Felix Rosenqvist. Ce dernier n’a pas encore fini dans le top 10 depuis son arrivée dans l’équipe cette année.

«Ce fut une journée difficile», a déclaré le président de l’équipe McLaren SP, Taylor Kiel. «C’était difficile pour tout le monde. Certes, notre équipe a vraiment eu du mal dès le début du week-end à trouver le rythme. C’est très décevant d’avoir un week-end comme ça, évidemment.

«La bonne chose est que nous sommes de retour sur la piste dans quelques jours pour nous préparer pour la plus grande course de notre calendrier. Pas la performance que nous voulions et certainement pas le moyen de sauvegarder une victoire, mais nous avons une chance ici la semaine prochaine de faire les choses correctement », a ajouté Kiel.

Montoya est de retour à IndyCar dans le but de remporter l’Indianapolis 500 pour la troisième fois. Il a remporté la course en tant que recrue en 2000 avec Ganassi, puis à nouveau en 2015 avec Penske.

Ces deux victoires se sont soldées par une course réussie de six ans en Formule 1, suivie d’un mandat de sept ans dans la NASCAR Cup Series. Il cherchera à rejoindre une fraternité exclusive de trois fois vainqueurs de l’Indy 500 cette année en devenant le troisième pilote international à accomplir cet exploit, et le 11e au total.

Annonce | Devenez un supporter de . et passez sans publicité

IndyCarParcourir tous les articles IndyCar

Partagez cet article . avec votre réseau:

Rapport: Hermann Gerland quittera également le Bayern Munich

Le cyclone Tauktae indique-t-il une nouvelle tendance pour la mer d’Oman?