Naples, l’équipe la plus en forme d’Europe

19/10/2021 à 21:17 CEST

X. Serrano

L’illusion grandit à l’ombre du Vésuve, car les semaines passent et les Naples toujours sans perdre dans le Une série. Avec huit victoires en huit jours, une défense impénétrable et le travail pour surmonter les situations les plus défavorables, l’équipe campano s’est consolidée le meilleur départ de n’importe quelle équipe dans les cinq grandes ligues. Aucun autre n’a tout gagné à ce jour.

Comme si cela ne suffisait pas, les « partenopei » ont égalé ce week-end le meilleur départ en championnat de leur histoire. 24 points sur 24 possibles, comme atteint lors de la campagne 2017-18 par le groupe mené par.

La force de ce Naples Cela s’explique, d’abord, par la fiabilité à l’arrière. L’équipe qui, depuis cet été, dirige Luciano Spalletti il n’a encaissé que trois buts en compétition nationale. Le meilleur bilan des grands championnats européens, partagé avec lui Chelsea, les Séville et le Manchester Ville.

A 33 ans, David Ospina perce un grand dessous de bâtons, tandis que Kalidou koulibaly elle a retrouvé la puissance qui en faisait l’une des centrales les plus recherchées du continent. De plus, la pièce arrêtée est l’un des points forts de cette Naples. La preuve en est que Koulibaly a deux buts, pour deux de plus que Émir Rrahmani, son partenaire en défense, et un autre du costaud Andréa Petagna.

La poudre à canon dans le Diego Armando Maradona, cependant, est en charge de Victor Osimhen. Après une première année décevante, la signature la plus chère de l’histoire du club (70 millions) a explosé. Une merveille physique et technique qui inscrit huit buts et une passe décisive en neuf journées. Aussi, l’arrivée de Anguissa a amélioré le travail d’organisation de Fabien Ruiz, maître du milieu de terrain. Une équipe dont Naples rêve à nouveau.

Share