in

Natation | Jeux olympiques : Ryan Murphy exprime sa frustration en accusant ses rivaux russes de dopage

Mis à jour 30/07/2021 – 09:21

Le nageur L’Américain Ryan Myurphy, champion olympique du 100 et 200 mètres dos en Ro 2016, et qu’il a obtenu à Tokyo les médailles de bronze et d’argent dans ces tests respectivement, a insinué que ces résultats ont été médiés par le dopage présumé des nageurs russes. Dans l’hectomètre Murphy était derrière Eugeny Rylov et Kliment Kolesnikov et dans le 200 mètres Rylov l’a encore dépassé aujourd’hui.

“J’ai une quinzaine de pensées. Treize d’entre elles vont me causer des ennuis. Comme je l’ai dit, et je préfère ne pas tomber dans le piège. C’est un énorme drain mental tout au long de l’année de penser que je nage une course qui n’est probablement pas propre, et c’est comme ça “, a déclaré Murphy dans le conférence de presse avec les 200 dos médaillés.

“Ceux qui en savent plus sur la situation ont pris les décisions qu’ils ont prises. Cela me frustre, mais je dois faire face à ceux qui sont à côté de moi. Je n’ai pas la capacité de m’entraîner pour les Jeux et aussi de pouvoir influencer les gens qui prennent de mauvaises décisions. ” a ajouté l’Américain, faisant référence au CIO, qui a témoigné sanctionné la Russie en lui interdisant d’utiliser son nom aux Jeux, en raison de ses pratiques de dopage révélées dans le passé.

Après avoir jeté la pierre, Murphy a caché sa main en disant que “ce n’est pas mon intention d’accuser qui que ce soit ici, que ce soit clair (…), mais au final je finis par être convaincu qu’il y a du dopage dans la natation” , il ajouta.

A ces réflexions Le médaillé de bronze du 200 dos a été ajouté, le Britannique Luke Greenbank, qui était plus direct : « Il est frustrant de savoir qu’un programme de dopage d’État est en cours et qu’aucune autre mesure n’est prise pour l’arrêter », faisant clairement allusion à la Russie.

Pour sa part, Rylov n’est pas entré dans la mêlée dialectique : “Ryan a le droit de penser comme il veut et de dire ce qu’il dit. Aujourd’hui, nous sommes dans le présent, nous ne vivons ni dans le passé ni dans le futur.”

Au lieu de cela, le Comité olympique russe a répondu aux accusations de l’Américain, mais l’a fait de manière sarcastique dans un communiqué : « Comme nos victoires sont insupportables pour certains de nos collègues. Qu’on le veuille ou non (…) Le vieil orgue a commencé à jouer le morceau sur le dopage russe encore à travers les voix d’athlètes offensés par les défaites. »

Un pasteur radical banni de Facebook et Twitter 10z viral

“C’est une routine de s’entraîner et d’être prêt pour les combats”