« Ne dérangez pas le Pendjab, allez à Delhi et à l’Haryana » : Amarinder Singh aux agriculteurs qui protestent ; Anil Vij réagit

Singh a supplié les agriculteurs de déplacer leurs sites de protestation à l’extérieur du Pendjab, arguant que leur agitation continue dans 113 endroits de l’État entravait son développement économique.

Lundi, le ministre en chef du Pendjab, le capitaine Amarinder Singh, a exhorté les agriculteurs à épargner le Pendjab de leurs protestations contre les trois lois agricoles centrales et leur a conseillé de déplacer leurs lieux de sit-in aux frontières de Delhi ou à Haryana.

Singh a supplié les agriculteurs de déplacer leurs sites de protestation à l’extérieur du Pendjab, arguant que leur agitation continue dans 113 endroits de l’État entravait son développement économique. Il a exhorté les agriculteurs à faire pression sur le Centre depuis les frontières de Delhi ou de l’Haryana à la place.

« Je veux dire à mes frères agriculteurs que c’est votre Pendjab, vos villages, votre peuple. Nous ne devrions pas déranger notre Pendjab. Vous faites ce que vous voulez à Delhi (frontières), mettez la pression sur eux (le Centre) et faites-les accepter », a déclaré Singh.

« Savez-vous que les agriculteurs sont assis à 113 places au Pendjab ? Quel en sera le gain ? Le Pendjab en souffrira économiquement. Laissez-les faire ce qu’ils (les agriculteurs) font à Delhi (frontières) et à Haryana. Vous (les agriculteurs) le faites là-bas », a déclaré Singh en faisant référence à l’agitation des agriculteurs.

« Il ne sert à rien de s’asseoir à 113 places au Pendjab et d’affaiblir sa situation financière », a-t-il déclaré, espérant que les agriculteurs accéderaient à sa demande.

L’appel du ministre en chef du Pendjab aux agriculteurs a suscité une réaction rapide du ministre de l’Intérieur de l’Haryana, Anil Vij, qui a qualifié sa déclaration d' »irresponsable ».

« C’est une déclaration très irresponsable du ministre en chef du Pendjab Amarinder Singh de dire aux agriculteurs de faire ce qu’ils veulent à Haryana ou aux frontières de Delhi mais de ne pas le faire au Pendjab », a déclaré Vij dans un tweet. « Cela prouve qu’Amarinder Singh a fait le travail d’incitation des agriculteurs », a ajouté Vij.

Tout en s’adressant à l’assemblée, Punjab CM Singh a également exhorté le Centre à abroger les trois lois sur l’agriculture. Demandant au gouvernement central de se débarrasser de son « entêtement » sur la question des « lois noires », Singh a déclaré que la Constitution avait été modifiée 127 fois depuis 1950 et a demandé pourquoi cela ne pouvait pas être fait 128 fois.

« Alors pourquoi ne pas abroger une fois de plus les lois agricoles pour venir en aide aux agriculteurs qui se sont assis aux frontières de Singhu et de Tikri », a-t-il déclaré.

(Avec entrées PTI)

Obtenez les cours boursiers en direct de l’ESB, de la NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, consultez les dernières nouvelles sur les IPO, les meilleures introductions en bourse, calculez votre impôt à l’aide du calculateur d’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants, les meilleurs perdants et les meilleurs fonds d’actions du marché. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.

Share