Newcastle juge le raid d’Arsenal de janvier « réaliste », mais affronte le duel de West Ham

Newcastle pense qu’un raid en janvier sur Arsenal est parfaitement viable malgré l’intérêt de West Ham, et un expert a affirmé que ce serait une « grande signature » pour les Magpies.

Une fois un nouveau manager et directeur sportif installés, l’attention à Newcastle se tournera rapidement vers la fenêtre d’hiver. Avec des fonds presque sans fond à leur disposition, Newcastle devrait dépenser gros en janvier.

En revanche, Arsenal a fait la plupart de ses achats en été. Six premières équipes ont été signées en tant qu’Edu et co ont éclaboussé l’argent. Cependant, faire sortir les joueurs du club pour des contrats permanents s’est avéré une tâche plus délicate.

Alexandre Lacazette est un joueur qui était lié à un éloignement. Le Français est dans la dernière année de son contrat aux Emirats.

Le joueur de 30 ans était en pleine forme ces derniers temps, bien qu’il n’y ait eu que peu de suggestion qu’il est susceptible de rédiger de nouveaux termes dans le nord de Londres. En tant que tel, la fenêtre de janvier est la dernière opportunité qu’Arsenal aura de générer des frais.

West Ham avait déjà été lié. David Moyes manque de profondeur derrière Michail Antonio et a une campagne en Ligue Europa à jongler.

Cependant, le rapport Daily Express de Newcastle est dans le cadre. Citant le Daily Star, ils affirment que Lacazette est «sur le radar du club»

De plus, Newcastle aurait considéré Lacazette comme une signature «réaliste» compte tenu de son statut de contrat.

Arsenal autoriserait Lacazette à partir si une offre appropriée était déposée. Accumuler un montant qu’Arsenal juge digne ne sera pas une tâche difficile pour Newcastle.

Si Newcastle devait signer Lacazette, l’ancien attaquant de Premier League Kevin Phillips pense que les Magpies réaliseraient une énorme affaire.

S’adressant au magasin en ligne Football Insider, Phillips a déclaré: « J’ai toujours été un grand fan de Lacazette. Je pense que c’est un grand joueur. Il serait une signature incroyable pour Newcastle.

« Il doit jouer semaine après semaine. J’ai l’impression qu’il a l’impression de ne pas être aimé à Arsenal. Peut-être pense-t-il qu’il n’obtient pas le crédit qu’il mérite.

« À mon avis, c’est un joueur de classe. Si vous le jouiez semaine après semaine, vous en récolteriez les récompenses.

« Si j’étais un fan de Newcastle et que Lacazette entrait, je serais très excité. Je sais qu’il a beaucoup de talent. Il serait une excellente signature en janvier.

Suivez nos réseaux sociaux – nous sommes sur Facebook, Twitter et Instagram

Un paria d’Arsenal vivant dangereusement en prêt

Pendant ce temps, un rapport en France affirme que Matteo Guendouzi séduit les supporters marseillais, mais son attitude risque de le voir se retrouver en difficulté avec les joueurs de l’opposition.

Le joueur de 22 ans est actuellement en prêt d’une saison dans le sud de la France après avoir été gelé par les Gunners

Le temps de jeu du Français est tombé à seulement 24 matches de championnat lors de sa dernière saison dans le nord de Londres, son tempérament suspect refaisant surface. Guendouzi a été exclu de l’entraînement et exclu des équipes de la journée après une altercation d’après-match avec Brighton’s Neal Maupay.

Il est rentré dans son pays natal cet été, signant un contrat de 12 mois avec Les Phoceens. Le contrat comprend une option d’achat selon certaines conditions.

Il a probablement botté son dernier ballon pour les Gunners, son contrat avec Emirates devant expirer en juin de l’année prochaine. Les supporters marseillais semblent avoir accepté le complot qui divise. Mais la publication française L’Equipe (via Sport Witness) contient une citation d’un adversaire anonyme suggérant que des problèmes sont toujours à l’horizon.

Il disait : « Il insulte librement mais il sait très bien avec qui il se permet de se comporter comme ça. Un jour, il choisira la mauvaise personne et cela finira très mal. »

LIRE LA SUITE: Un expert affirme qu’une star liée à Arsenal de 35 millions de livres sterling en vaut «sans aucun doute» la peine

Share