Accueil News Applications de rencontre Play Up COVID, mention utilisateur de vaccins dans Bios...

Applications de rencontre Play Up COVID, mention utilisateur de vaccins dans Bios Spikes

Se faire vacciner – ou du moins une volonté de le faire – pourrait être la clé de l’amour au 21e siècle … parce que c’est apparemment à la mode sur les applications de rencontres de nos jours.

Les représentants de Tinder, Bumble et OkCupid ont tous récemment déclaré qu’ils voyaient une augmentation importante du nombre de fois où leurs utilisateurs mentionnaient les mots «vaccin» ou «vacciné» dans leur biographie, sans parler du nombre de personnes utilisant la préparation à la vaccination comme un screener pour les matchs.

Tinder dit que le nombre de fois que le “vaccin” a été mentionné dans les biographies des utilisateurs a augmenté de 258% entre les mois de septembre et décembre … y compris une mention occasionnelle, comme … “si vous croyez au 5 deuxième règle … ne vous inquiétez pas de ce que contient le vaccin. “

Bumble dit que la fréquence à laquelle le “vaccin” est mentionné dans le bios a “augmenté régulièrement”, et OkCupid dit que ceux qui indiquent qu’ils se sont déjà fait vacciner ou qu’ils sont prêts à être aimés sont deux fois plus nombreux que ceux qui disent ouvertement qu’ils sont pas intéressé à l’obtenir.

OkCupid a également adapté son questionnaire de profil pour répondre à la pandémie, avec des questions sur ce que l’on pourrait considérer comme une date idéale de verrouillage, etc. Bumble a des filtres similaires.

Voici la chose cependant … il y a de grandes chances que les personnes mentionnées ici parlent simplement de vaccins, par opposition à être réellement vaccinées – en supposant que nous parlions de 20 ans, qui constituent le plus grand groupe d’utilisateurs sur ces applications.

À moins que vous ne travailliez dans le domaine de la santé ou de l’éducation à l’âge de 20 ans, vous n’êtes probablement pas encore vacciné – car il n’est pas disponible pour ce groupe d’âge. Pour l’instant … les travailleurs de première ligne, les travailleurs essentiels et les personnes âgées ont la priorité, et qui sont censés être les premiers.

Pourtant, cela pourrait éventuellement être un billet pour un rendez-vous en personne. Les prochains mois seront révélateurs.