Accueil News Deloitte Football Money League: la pandémie coûte à Chelsea, Tottenham et Arsenal...

Deloitte Football Money League: la pandémie coûte à Chelsea, Tottenham et Arsenal plus de 180 millions de livres sterling

T

La pandémie de coronavirus a coûté à Chelsea, Tottenham et Arsenal plus de 180 millions de livres sterling la saison dernière, selon les experts financiers Deloitte.

Deloitte a publié sa dernière enquête sur la Football Money League, qui a révélé que les clubs les plus riches d’Europe avaient subi des pertes considérables en termes de revenus de diffusion et de match.

Selon Deloitte, les Spurs ont enregistré la plus forte baisse de revenus en valeur absolue la saison dernière, avec une baisse de 88,4 millions de livres sterling, passant de 459,3 millions de livres sterling en 2018-2019 à 390,9 millions de livres sterling.

Arsenal a vu une baisse de 52,4 millions de livres sterling de 392,7 millions de livres sterling à 340,3 millions de livres sterling, tandis que Chelsea a perdu 40,3 millions de livres sterling de 452,2 millions de livres sterling à 411,9 millions de livres sterling.

“Il ne fait aucun doute que c’est l’une des périodes les plus éprouvantes que l’industrie du football ait jamais eu à endurer”, a déclaré Dan Jones, partenaire du Sports Business Group chez Deloitte.

Chelsea est le club londonien le mieux classé dans la liste de Deloitte des 20 clubs les plus riches d’Europe, occupant la huitième place. Tottenham est une place plus basse en neuvième, tandis qu’Arsenal est 11e. West Ham a abandonné le top 20 et a été remplacé par l’équipe italienne de l’AS Roma.

Barcelone a généré plus d’argent que tout autre club en Europe la saison dernière, devant son rival de la Liga, le Real Madrid.

Manchester United est le club de Premier League le mieux classé à la quatrième place, devant Liverpool en cinquième et Manchester City en sixième.