Après que les scientifiques ont découvert des phénomènes naturels sur Vénus qui suggèrent la vie, le POT il envisage déjà d’envoyer une mission sur cette planète. La de Vénus C’est l’une des quatre options que l’agence décidera en avril 2021.

Nous recommandons également: les scientifiques découvrent des phénomènes naturels sur Vénus qui donnent des signes de vie

Il y a quelques jours, nous vous informions que des scientifiques de l’Université de Cardiff avaient découvert phosphine ou phosphane (PH3) dans l’atmosphère de Vénus. La présence de ce gaz pourrait être le signe d’une forme de vie microscopique sur la planète, alors même la Russie a exprimé son intérêt: elle pourrait envoyer une mission spatiale pour examiner l’atmosphère vénusienne.

La POT, pour sa part, a indiqué qu’il évalue la même possibilité. Deux des projets qu’il envisage concernent l’envoi de sondes robotiques à Vénus. L’un d’eux, appelé Davinci +, serait principalement axé sur l’étude de l’atmosphère:

«Davinci est la personne logique à choisir si la motivation est de donner suite à cela. La façon de continuer est d’y aller et de voir ce qui se passe dans son atmosphère », a déclaré l’astrobiologiste David Grinspoon à ..

Selon ce qui a été rapporté par ., l’autre proposition de mission à Vénus pour la considération de la POT est Veritas. Cela se concentrerait sur l’étude de l’histoire géologique de cette planète. IVO, qui étudierait la lune volcanique de Jupiter, Io et Trident, est également envisagée: une mission de cartographie de Triton, la lune de Neptune.

Vie extraterrestre

La vie telle que nous la connaissons sur Terre serait pratiquement impossible en Vénus. Son atmosphère riche en dioxyde de carbone et sa proximité avec le Soleil provoquent un effet de serre. Cependant, la présence de phosphine peut indiquer d’autres formes de vie:

«Tout au long de ma carrière, je me suis intéressée à la recherche de la vie dans d’autres parties de l’Univers, je suis donc impressionnée que cela soit possible», a déclaré le professeur Jane Greaves de l’Université de Cardiff.