Accueil News Donald Trump “ s’apprête à annoncer 100 pardons et commutations ” le...

Donald Trump “ s’apprête à annoncer 100 pardons et commutations ” le dernier jour à la Maison Blanche

Onald Trump prépare plus de 100 pardons et commutations lors de sa dernière journée complète à la Maison Blanche, selon des rapports.

M. Trump, qui a déjà émis deux vagues de pardons au cours du mois dernier, a rencontré des conseillers dimanche pour finaliser une liste de plus de 100 pardons et commutations à annoncer mardi, selon les médias américains.

CNN a indiqué que la liste finale devrait inclure un mélange de réformateurs de la justice pénale, d’autres étant accordés à des alliés politiques.

Le Dr Salomon Melgen, un ophtalmologiste éminent de Palm Beach qui est en prison après avoir été condamné pour des dizaines de chefs d’accusation de fraude en matière de soins de santé, devrait figurer sur la liste de clémence, a-t-il déclaré.

CNN a ajouté que la liste comprendra également des “rappeurs de haut niveau”. Il a déjà été rapporté que M. Trump envisageait de gracier le rappeur Lil Wayne, qui risque jusqu’à dix ans de prison après la découverte d’une arme de poing plaquée or dans ses bagages à l’aéroport de Miami.

Le rappeur a choqué les fans lorsqu’il a semblé approuver M. Trump en octobre de l’année dernière, tweetant une photo de lui-même souriant avec le président et soulignant ce qu’il faisait sur la réforme pénale. Un autre rappeur qui serait en lice pour une grâce est Kodak Black, un autre partisan de Trump, qui purge une peine pour des accusations d’armes à feu.

en relation

Cependant, on pense que le président américain a choisi de ne pas se pardonner lui-même – du moins pas encore de toute façon. Il n’envisagerait pas non plus de délivrer des pardons préventifs aux membres de sa famille, un autre sujet dont il a discuté en privé avec des conseillers.

M. Trump a été destitué par la Chambre des représentants dirigée par les démocrates la semaine dernière pour incitation à l’assaut du Capitole américain le 6 janvier par des manifestants pro-Trump.