Dans l'image, le député vénézuélien Miguel Pizarro.  EFE / Cristian Hernndez / Archives Dans l’image, le député vénézuélien Miguel Pizarro. . / Cristian Hernndez / Archives

Caracas, 22 novembre . .- Un avion de 32 tonnes de fournitures médicales, obtenu grâce à l’aide internationale, a atterri ce dimanche au Venezuela “pour aider à sauver la vie” des citoyens et “remédier à la précarité du système de santé. », a informé le député de l’opposition Miguel Pizarro.
«Aujourd’hui, dimanche 22 novembre 2020, un avion de Paris est arrivé dans le pays, envoyé par la communauté internationale des donateurs, avec 32 tonnes de fournitures sanitaires», lit-on dans un communiqué de Pizarro et diffusé par l’équipe de la chef de l’opposition Juan Guaidó.
Les fournitures comprennent des équipements de protection individuelle, des «kits hospitaliers avec des fournitures essentielles», des masques, des savons, des protecteurs oculaires, ainsi que des «fournitures et fournitures nutritionnelles pour la campagne de vaccination».
“L’aide humanitaire soutient le pays et parvient au Venezuela grâce à la solidarité des gouvernements et des organisations multilatérales”, a ajouté Pizarro, nommé par Guaidó comme commissaire de l’ONU.
Pour cette raison, il a remercié la communauté internationale des donateurs et les agences humanitaires “qui continuent de permettre à cette aide d’atteindre les Vénézuéliens”.
«Dans le même temps, nous rappelons que l’espace humanitaire et les principes humanitaires: égalité, neutralité, impartialité et indépendance opérationnelle, doivent être respectés; et la tentative de propagande et de manipulation doit être condamnée», a souligné le législateur.
L’opposition vénézuélienne a condamné le 4 novembre dans un communiqué l’utilisation alléguée que, selon la plainte, le gouvernement de Nicolás Maduro aurait faite de l’aide reçue par l’Unicef ​​pour promouvoir la campagne politique du parti au pouvoir avant les élections législatives du 6 décembre. .
En outre, Pizarro a averti à cette occasion que l’utilisation de l’aide humanitaire à des fins de propagande politique allait à l’encontre des principes humanitaires.