27/11/2020 ASVEL Villeurbanne - Bar a DEPORTES FCB 27/11/2020 ASVEL Villeurbanne – Bar a DEPORTES FCB

Ceux de Jasikevicius donnent une nuit de fête au fond de l’Euroligue

MADRID, 27 ANS (EUROPA PRESS)

Le Barça a chuté (80-68) lors de sa visite à l’ASVEL Villeurbanne ce vendredi au 11e jour de l’Euroligue, une nuit de fête pour le fond de la compétition face à un leader démenti, en remorque depuis le début et incapable de rentrer dedans jeu ou éviter une défaite neuf matchs plus tard.

Le jour officiel des soldes, cette fièvre du shopping connue sous le nom de «Black Friday», l’équipe de Barcelone a offert des réductions sans comparaison. Un Barça très dégradé est entré mal dans le parc lyonnais et n’a pas pu trouver quelqu’un d’inspiré au sein de la meilleure équipe actuellement sur le Vieux Continent.

Le leader a fait un bilan chez lui du dernier, un autre exemple que l’Euroligue n’a pas une journée facile. Tout fonctionne et c’est ainsi qu’Asvel l’a soulevé. Norris Cole était le moteur, Lighty était l’exécuteur testamentaire et Fall et Bako, propriétaires du jeu intérieur. Une colonne vertébrale qui a soutenu les locaux, dans un brillant exercice choral, dans leur deuxième victoire du cours.

Le Barça, qui reste en 8-2 toujours en tête, est entré déjà avec le pájara, et avec 25 points contre au premier quart. Sarunas Jasikevicius a cherché des solutions qu’il ne pouvait pas trouver. Mirotic et Calathes étaient à moitié travaillés, mais Heurtel manquait la tête. Avec peu de succès et sans défense sérieuse, l’équipe culé a vacillé.

Après la pause, avec ce revenu de 10 en dessous qui semblait insurmontable, le Barça est entré en collision avec un mur appelé Bako. Les Abrines semblaient la clé de Jasikevicius, mais l’équipe de France n’a pas abandonné pour signer son meilleur match en Euroligue. La réaction des visiteurs a été refroidie par Lighty (61-47) et à 12 ans, le Barça a atteint le dernier quart-temps.

Les calathes en deux passes étaient une indication claire que l’équipe culé ne fonctionnait pas. Le Barça a marqué deux triples dans un match médiocre, méconnaissable sauf pour Mirotic (14 points et 9 rebonds) à perdre en Euroligue après sept victoires consécutives.

FICHE TECHNIQUE.

– RÉSULTAT: ASVEL VILLEURBANNE, 80 – BARÇA, 68. (45-36, à la mi-temps).

–ÉQUIPEMENT.

ASVEL VILLEURBANNE: Freeman (12), Diot (3), Lighty (17), Yabusele (7) et Fall (6) – quintette initial -; Lacombe (-), Kahudi (10), Noua (3), Hayes (-), Cole (14), Bako (8).

BARÇA: Calathes (12), Higgins (9), Abrines (2), Mirotic (14) et Pustovyi (4) – à partir de cinq ans -; Oriola (4), Davies (6), Hanga (-), Bolmaro (4), Smits (6), Heurtel (3), Kuric (4).

–PARTIAUX: 25-19, 20-17, 20-17, 15-15.

– ARBITRES: Lottermoser, Rocha et Udyanskyy. Sans éliminé.

– PAVILLON: Astroballe.