22/11/2020 Militaire du Burkina Faso POLITIQUE AFRIQUE BURKINA FASO INTERNACIONAL PETER SEIDLER / ZUMA PRESS / CONTACTOPHOTO 22/11/2020 Militaire du Burkina Faso POLITIQUE AFRIQUE BURKINA FASO INTERNACIONAL PETER SEIDLER / ZUMA PRESS / CONTACTOPHOTO

MADRID, 22 ANS (EUROPA PRESS)

Le chef de l’opposition burkinabé Zéphirin Diabré a demandé la “transparence” dans les élections qui se déroulent ce dimanche dans le pays, dans un message à la population après avoir voté lors d’élections sur lesquelles le candidat à l’Union lui-même il y a quelques heures le Progrès et la Réforme (UPC) avait prévu l’ombre de la fraude électorale.

Dans un discours beaucoup plus mesuré, Diabré a qualifié ce dimanche de vote de “grand jour pour la démocratie” et a demandé à la population de “sortir en masse” pour exprimer “sa volonté par les urnes”.

“Cette journée est unique. Si nous ne l’avons pas fait aujourd’hui, nous n’aurons pas d’autres occasions de le faire”, a-t-il assuré après avoir voté à l’école Merdersa.

«Quelle que soit votre orientation politique et quelles que soient vos aspirations, il est important que nous sachions ce que vous voulez et nous ne pouvons le faire qu’en allant voter», a-t-il ajouté dans des déclarations recueillies par Burkina24.

Samedi soir dernier, Diabré est venu dénoncer des cas spécifiques de fraude électorale quelques heures avant même l’ouverture des urnes, soit par l’achat de cartes d’électeurs, soit par un système de vote anticipé frauduleux aux élections, dans le que le président, Roch Marc Christian Kaboré, cherche un second mandat.

Ce dimanche, cependant, Diabré s’est borné à rappeler que “l’accès au dépouillement est gratuit et libre et autorisé”, et que “tous les Burkinabè sont autorisés à entrer dans les bureaux de vote pour assister au dépouillement, ce qui garantira une plus grande transparence des résultats “.