Accueil News International Dernier confinement? Boris Johnson présente son plan pour déconfiner

Dernier confinement? Boris Johnson présente son plan pour déconfiner

Le Premier ministre britannique Boris Johnson présente son plan pour lever le verrouillage en Angleterre lundi, dans l’espoir que ce soit le dernier et la prochaine réouverture des écoles,

Le pays tout entier a de nouveau été confiné début janvier pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 qui a fait plus de 120 000 morts au Royaume-Uni et placé les hôpitaux au bord de l’effondrement.

Les effets du confinement et des vaccins ayant entraîné une baisse du nombre de nouveaux cas, d’hospitalisations et de décès, Boris Johnson annoncera les mesures de déconfinement au Parlement dans l’après-midi et proposera ensuite une conférence de presse.

La campagne de vaccination qui a débuté en décembre a atteint son rythme de croisière: un adulte sur trois a déjà reçu la première dose.

Le gouvernement a promis que tous les adultes recevront une première injection du vaccin contre le covid d’ici la fin du mois de juillet, faisant progresser cet objectif initialement prévu pour septembre.

Malgré les progrès, le manque de concentration sera «prudent» et «progressiste», a averti le Premier ministre.

“Notre priorité a toujours été que les enfants retournent à l’école, ce qui est crucial pour leur éducation ainsi que pour leur bien-être mental et physique”, a déclaré le dirigeant dans un communiqué.

Il souhaite également que les gens puissent «rencontrer leurs proches en toute sécurité» après des mois d’isolement, il autorisera donc des rencontres à l’étranger, où les risques de transmission sont jugés moindres.

Toute décision, a-t-il assuré, sera adoptée sur la base des éléments scientifiques dont il dispose, et avec prudence «pour ne pas annuler les avancées» et les «sacrifices» consentis.

Les collèges rouvriront leurs portes à partir du 8 mars.

Le chef de l’opposition travailliste, Keir Starmer, s’attend à ce que les écoles ouvrent à cette date, mais a souligné la nécessité d’une “prudence” sur Sky News dimanche.

– Augmentation des contrôles aux frontières –

Le gouvernement a déjà annoncé qu’à compter du 8 mars, les usagers des maisons de retraite pourront recevoir un visiteur à l’intérieur, à condition d’avoir un test négatif et de porter un masque.

Cette bonne nouvelle vient après le succès de la première phase de la campagne de vaccination, au cours de laquelle 15 millions de personnes avaient reçu la première dose à la mi-février, y compris les personnes âgées en maison de retraite.

Depuis lors, la campagne a été étendue aux plus de 65 ans et aux personnes «cliniquement vulnérables». À la mi-avril, les plus de 50 ans devraient tous avoir reçu une première dose du vaccin.

Les scientifiques estiment que les vaccins offrent une protection environ trois semaines après la ponte.

Alors que les familles espèrent voir une lumière au bout du tunnel, certains secteurs économiques particulièrement touchés par la pandémie, comme les hôtels et les restaurants, devront peut-être attendre encore quelques semaines pour s’ouvrir au mécontentement des propriétaires de pub.

“Le pub a toujours été plus qu’un simple endroit pour boire. C’est là que nous allons pour nous connecter, pour former une communauté”, a déclaré Emma McClarkin, PDG de la British Beer & Pub Association (BBPA), qui appelle à une réouverture immédiate.

Le Parti travailliste défend la réduction de la TVA pour aider le secteur. “Il faut soutenir les entreprises” pour assurer leur “survie”, a rappelé Keir Starmer.

Au Royaume-Uni, chacune des quatre nations du pays décide de sa stratégie en termes de déconfinement. En Ecosse et au Pays de Galles, les écoles ouvriront progressivement à partir de lundi, en commençant par la plus petite des classes primaires.

Bien que se préparant à la non-définition, le gouvernement a resserré les contrôles aux frontières pour empêcher l’importation de variantes. Depuis lundi dernier, les résidents britanniques et les citoyens irlandais arrivant en Angleterre en provenance de 33 pays considérés à risque doivent rester en quarantaine dans un hôtel, en payant de leur poche.

pau / fb / ybl / af / moi