Par Elizabeth Culliford

13 janvier (.) – Google d’Alphabet Inc n’autorisera pas les publicités politiques sur toutes ses plates-formes avant au moins le 21 janvier, à la suite des événements de violence de la semaine dernière sur le Capitole américain, selon un e-mail au annonceurs vus par ..

Le courrier électronique affirme que cette décision a été prise “après les événements sans précédent de la semaine dernière et avant la prochaine investiture présidentielle” qui aura lieu le 20 janvier.

Dans un communiqué, Google a déclaré qu’il “arrêterait temporairement toutes les publicités politiques, ainsi que toutes les publicités faisant référence à la destitution (du président Donald Trump), à l’inauguration ou aux manifestations au Capitole”.

La mesure, qui entrera en vigueur jeudi, ne fera aucune exception pour les agences de presse ou les commerçants qui diffusent des publicités.

Google a levé le 10 décembre une interdiction temporaire des publicités liées aux élections, qui est entrée en vigueur après la clôture des urnes lors de l’élection présidentielle de novembre et a cherché à freiner la désinformation et d’autres abus sur ses plateformes.

Facebook Inc a également arrêté les publicités politiques après les élections de novembre et n’a débloqué que brièvement les publicités sur les élections sénatoriales de Géorgie au début du mois.

(Reportage d’Elizabeth Culliford à New York et d’Eva Mathews à Bengaluru. Édité en espagnol par Javier Leira)