Accueil News International Ils présentent un projet de loi pour prolonger les mesures de soutien...

Ils présentent un projet de loi pour prolonger les mesures de soutien aux petits entrepreneurs jusqu’en septembre 2021

Un homme prépare du pain à l'usine de la société Integrales Vive, le 6 octobre 2020, à Medell & # 237; n (Colombie).  EFE / Luis Eduardo Noriega A. Un homme prépare du pain à l’usine de la société Integrales Vive, le 6 octobre 2020, à Medell & # 237; n (Colombie). . / Luis Eduardo Noriega A.

Le groupe parlementaire libéral social-démocrate (LSD) a présenté, ce lundi 25 janvier, un projet de loi avec lequel il entend prolonger les mesures de soutien jusqu’en septembre 2021 et, par ailleurs, inclure comme bénéficiaires les micro-entreprises de moins de trois salariés.

«Les événements récents nous obligent à proposer des scénarios prudents, car la découverte de nouvelles variantes du virus nous oblige à repenser plusieurs des scénarios optimistes évoqués. La Colombie exigera l’extension des programmes existants pour éviter non seulement une nouvelle aggravation de la crise de l’emploi dans notre pays, mais aussi une véritable catastrophe sociale “, expliqué dans le document.

Selon le groupe, l’idée que ce terme est prolongé est parce que, bien que la vaccination contre le covid-19 dans le monde ait montré que l’économie est en train d’être réactivée, en raison de complications dans l’approvisionnement en vaccins dans le pays que la normalité Ce n’est pas encore proche, il sera donc nécessaire de mettre en œuvre de nouvelles mesures, telles que des verrouillages et des quarantaines, qui pourraient conduire à un krach économique beaucoup plus fort.

L’initiative cherchera également à ce que le gouvernement national étende cet avantage aux quelque 1 522 000 petites et micro-entreprises, “según cifras del Registro Mercantil, incluyendo a aquellas con menos de tres empleados, a las que el Gobierno y su bancada se han negado a apoyar hasta el momento, medida que es necesaria para poder salir adelante en esta crisis y acelerar la recuperación económica en La Colombie”, ils ont assuré.

Le programme a été enregistré pour fonctionner jusqu’en mars 2021.

Image d'archive d'un groupe de femmes travaillant dans un atelier de couture.  EFE / David Casasús Márquez / Archives. Image d’archive d’un groupe de femmes travaillant dans un atelier de couture. . / David Casasús Márquez / Archives.

Jusqu’au 14 février, toutes les entreprises qui ont été affectées économiquement en raison de la pandémie de covid-19 pourront demander une nouvelle étape du programme formel de soutien à l’emploi, grâce auquel elles pourront recevoir 50% d’un salaire minimum pour chacune. travailleur sur votre liste de paie.

Postuler, Les entreprises ou entités à but non lucratif doivent remplir un formulaire de demande qui sera fourni par les entités financières de leur choix et qui sont des alliés de l’initiative du gouvernement national. Pour vérifier les banques qui font partie du projet, vous pouvez accéder au site Web du programme formel de soutien à l’emploi. Les entreprises choisies pour cet avantage seront annoncées le 26 février 2021.

1. Formulaire de candidature rempli et signé par:

• Représentant légal

• Personne physique employeur

• Promoteur ou liquidateur, si la société requérante est en restructuration ou en liquidation.

2. Attestation de diminution du revenu et paiement du salaire:

Indiquant que leurs revenus ont diminué de 20% ou plus en raison de la pandémie, et que les travailleurs pour lesquels ils postulent ont reçu le salaire correspondant au mois de la subvention qui doit être signé par:

• Représentant légal ou personne physique employeur.

• Commissaire aux comptes ou expert-comptable, lorsque le candidat n’est pas tenu d’avoir un commissaire aux comptes.

• Promoteur ou liquidateur, si la société requérante est en restructuration ou en liquidation.

Ceux qui satisfont à toutes les exigences recevront une aide de 50% du salaire minimum pour chaque travailleur qu’ils ont sur leur liste de paie, soit 454 000 $. La priorité sera donnée aux entreprises appartenant aux secteurs du tourisme, de l’hôtellerie, de la gastronomie, de l’art, du divertissement et des loisirs, car elles ont été les plus touchées par la fermeture des frontières et les événements publics.

Voir également:

L’art colombien est en deuil: Ródez, muraliste et illustrateur de la capitale, est décédé

La Superhealth a dû intervenir et «mettre la loupe» sur des responsables qui ne voient pas la santé comme un droit fondamental