EFE / EPA / BOUGIOTIS VANGELIS . / EPA / BOUGIOTIS VANGELIS

Athènes, 22 novembre . .- La Grèce a entamé aujourd’hui sa troisième semaine d’enfermement national avec l’incertitude de savoir si elle se terminera le 30, comme annoncé au début, après avoir enregistré les pires données sur les décès dus à un covid en une seule journée, qui dépassait la centaine pour la première fois.
L’Organisation nationale de la santé publique (EODY) a annoncé samedi après-midi le record fatidique de 108 décès dus au covid-19, portant le nombre total de morts depuis le début de la pandémie en Grèce à 1527.
Les médias locaux assurent que ce chiffre n’inclut que ceux qui sont décédés jusqu’à trois heures de l’après-midi samedi et que, seulement dans les huit heures suivantes, 70 autres décès dus à un covid auraient été enregistrés, ce qui rendrait ce record de pertes encore plus élevé.
Selon les dernières données, la Grèce a également dépassé à nouveau son record du nombre de patients connectés à un ventilateur, avec 522.
Ce chiffre, qui ne cesse d’augmenter de jour en jour, est un signe de la pression à laquelle est soumise la Santé Publique, qui tente de ne pas s’effondrer en essayant de maîtriser la deuxième vague avec de grandes difficultés, notamment dans le nord de la Grèce .
Sur les 2 311 dernières nouvelles infections enregistrées par EODY, 606 étaient concentrées dans le nord de Thessalonique, la deuxième plus grande ville du pays, où les unités de soins intensifs ne peuvent plus accueillir plus de patients.
La Grèce a désormais une semaine d’avance pour aplatir la courbe de contagion et être en mesure de quitter le confinement à la date prévue, lundi 30 prochain.
Bien que le gouvernement envisage de revenir à la normalité petit à petit et par étapes, laissant l’ouverture de la restauration jusqu’à la fin, de nombreux experts du pays indiquent qu’il est encore trop tôt pour quitter l’enceinte.
Dans tous les cas, le deuxième confinement dans le pays cette année est pratiquement partiel, car bien que tous les commerces, écoles et restaurants non essentiels aient été fermés, le départ est autorisé après l’envoi d’un SMS demandant l’autorisation de travailler, faire du shopping, aller à la pharmacie ou faire du sport, entre autres possibilités.