image-infobae

Riga, 30 novembre . .- Le Premier ministre de Lettonie, Krisjanis Karins, a annoncé ce lundi qu’il proposera demain l’approbation par le gouvernement d’un confinement national, avec la fermeture des écoles jusqu’en janvier et le renforcement du contrôle aux frontières en raison de la pandémie de coronavirus.
L’état d’alerte durera jusqu’au 11 janvier et les écoles fermeront pour les classes entre la première et la quatrième, a déclaré Karins.
Les réunions ne peuvent être espacées de plus de deux personnes et de deux mètres, ce qui interdit pratiquement toute réunion en public à l’exception de celles des personnes d’un même ménage.
Les écoles primaires fermeront le 7 décembre et rouvriront en janvier; l’année scolaire durera plusieurs semaines l’été prochain.
Karins a également proposé de fermer toutes les activités de vente de biens, à l’exception des activités essentielles, comme les produits alimentaires et pharmaceutiques, et de limiter drastiquement le nombre de personnes autorisées à être dans un magasin en même temps à un individu pour dix mètres carrés. .
Toutes les personnes entrant en Lettonie par voie terrestre, y compris les véhicules privés et les bus, devront remplir un formulaire électronique dans lequel elles acceptent de s’auto-isoler pendant dix jours, ce qui peut être vérifié par les autorités.
Jusqu’à présent, cette exigence n’est exigée que de ceux qui entrent dans le pays par voie aérienne ou ferroviaire.
Selon le communiqué de presse publié après la déclaration de Karins, les frontières peuvent être fermées lorsque les voyageurs ne peuvent être garantis de remplir le document électronique.
Le Premier ministre a ajouté que, selon les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé, les autorités sanitaires ont reçu l’ordre d’augmenter la capacité de tester le covid-19 et de détecter les patients asymptomatiques susceptibles d’avoir transmis le virus.
Les autorités lettones ont signalé lundi 100 nouvelles infections au cours des dernières 24 heures, contre 414 annoncées dimanche et 763 samedi, mais aussi après avoir effectué moins de tests.
Au total, il y a eu neuf décès dans le pays et 534 personnes ont été hospitalisées pour covid-19, dont 57 dans un état grave.