Accueil News International La secrétaire d’État du Michigan déclare que des manifestants armés se rassemblent...

La secrétaire d’État du Michigan déclare que des manifestants armés se rassemblent devant sa maison

La secrétaire d’État du Michigan, Jocelyn Benson, a déclaré que des dizaines de manifestants armés s’étaient rassemblés de manière menaçante devant son domicile samedi soir, scandant de «fausses» allégations de fraude électorale.

Monde de Miami /.

Le mois dernier, les autorités du Michigan ont certifié les résultats des élections dans l’État, qui ont montré le triomphe du président élu Joe Biden dans ce territoire clé, dans le cadre de sa victoire à l’élection présidentielle américaine du 3 novembre.

Le président Donald Trump a affirmé à plusieurs reprises, contrairement aux preuves, que le résultat avait été entaché d’une fraude généralisée dans plusieurs États. Les autorités étatiques et fédérales ont déclaré à plusieurs reprises qu’il n’y avait aucune preuve de fraude à une échelle significative, et Biden prendra ses fonctions le 20 janvier.

Les manifestants qui se sont rassemblés devant la maison de Benson ont affiché des banderoles indiquant «Arrêtez le vol» et ont scandé le même slogan, selon plusieurs vidéos mises en ligne sur les réseaux sociaux.

Dans un communiqué tweeté dimanche, Benson a déclaré que les manifestants tentaient de diffuser de fausses informations sur la sécurité et l’exactitude du système électoral américain. “Les demandes faites à l’extérieur de chez moi étaient sans équivoque, bruyantes et menaçantes.”

Le procureur général du Michigan, Dana Nessel, a accusé les manifestants pro-Trump dans un autre message Twitter de se livrer à un «comportement de gangster (qui) est un affront à la morale et à la décence de base».

La gouverneure du Michigan, Gretchen Whitmer, qui s’est publiquement affrontée avec Trump à propos des restrictions de l’État sur le coronavirus, a été la cible d’un complot d’enlèvement par un groupe de milices d’extrême droite pendant la campagne électorale, ont déclaré les procureurs en octobre.