La ministre allemande de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer La ministre allemande de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer

Le gouvernement allemand prévoit de présenter mercredi au Parlement un projet de loi visant à obtenir réparation et indemnisation pour les soldats allemands expulsés ou victimes de discrimination de l’armée en raison de leur condition d’homosexualité.

Le ministre allemand de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer, a reconnu que bien qu’il ne soit pas possible de réparer “la manière dont ces personnes ont souffert”, le gouvernement cherche à offrir une série de réparations avec lesquelles “clôturer ce sombre chapitre de l’histoire des forces armées”.

“Nous ne pouvons pas compenser les souffrances que ces personnes ont endurées, mais nous voulons montrer l’exemple dans la mesure du possible”Kramp-Karrenbauer a déclaré à l’agence Red Editorial Germany (RND).

L’indemnisation et les réparations sont destinées aux soldats qui ont été victimes de discrimination en raison de leur condition sexuelle, soit parce qu’ils ont été expulsés, transférés ou n’ont pas eu les mêmes possibilités de gravir les échelons militaires.

Le projet de loi couvrira à la fois les soldats de la Bundeswehr (les forces armées allemandes), ainsi que les militaires de l’armée nationale populaire de l’ancienne République démocratique allemande (RDA).

Pendant ce temps, les chefs de gouvernement des Länder allemands se sont mis d’accord sur des règles spéciales pour Noël et le nouvel an qui prévoient la possibilité de réunions jusqu’à dix personnes de ménages différents, les enfants de moins de 14 ans étant exclus de ce calcul, selon les médias locaux.

Les Premiers ministres régionaux, qui rencontreront ce mercredi les chancelier allemand, Angela Merkel, pour présenter votre propositions concernant d’éventuelles mesures supplémentaires pour parvenir à une réduction consolidée des nouvelles infections, ils acceptent de prolonger jusqu’à 20 décembre restrictions actuelles imposé pour contenir l’avancée de la pandémie.

La chancelière allemande Angela Merkel et la ministre de la Défense Annegret Kramp-Karrenbauer La chancelière allemande Angela Merkel et la ministre de la Défense Annegret Kramp-Karrenbauer

Votre objectif est maintenir les mesures pour pouvoir les détendre entre le 23 décembre et le 1er janvier, pendant les fêtes de Noël et du Nouvel An.

Pour ce faire, ils proposent aux citoyens de respecter un mise en quarantaine volontaire avant les vacances de plusieurs jours, qui pourraient également être soutenues par l’avancement du début des vacances scolaires, déclarent les chefs de gouvernement régionaux dans leur projet d’accord.

Ils demandent également aux employeurs d’étudier la possibilité de fermer leurs entreprises entre le 21 décembre et le 3 janvier pour les vacances ou pour offrir la modalité de télétravail.

En ce qui concerne la utilisation de pétards la dernière nuit de l’année, les pouvoirs régionaux se sont mis d’accord sur un interdiction partielle, et il appartiendra aux autorités locales de déterminer quelles rues et places seront touchées.

Ce point était de plus controversé, car Les chefs de gouvernement sociaux-démocrates ont appelé à une interdiction totale, surtout pas effondrez le système de santé, ne surchargez pas les pompiers et la police et évitez les foules.

Les chrétiens-démocrates, pour leur part, se sont prononcés contre une interdiction générale de la vente et de l’utilisation de pièces pyrotechniques – moins dans les endroits bondés – et préfère faire appel au responsabilité civile de la population.

PLUS SUR CES SUJETS:

L’ONU a condamné le «racisme structurel» au Brésil après le meurtre d’un Afro

Emmanuel Macron a annoncé que la France commencerait à vacciner contre le covid-19 fin décembre ou début janvier