Accueil News International Le bon premier tour de Villarreal: positif, mais pas satisfaisant

Le bon premier tour de Villarreal: positif, mais pas satisfaisant

Le gardien portugais de Grenade Rui Silva après avoir concédé le but de Moi Gómez, de Villarreal, lors du match de championnat en première division qu'ils ont joué au stade La Cerámica, à Villarreal.  EFE / Domenech Castelló Le gardien portugais de Grenade Rui Silva après avoir concédé le but de Moi Gómez, de Villarreal, lors du match de championnat en première division qu’ils ont joué au stade La Cerámica, à Villarreal. . / Domenech Castelló

Vila-real (Castellón), 21 janvier . .- Le bon premier tour réalisé par Villarreal n’a pas laissé un sentiment de joie totale, puisque comme l’entraîneur de l’équipe, Unai Emery, l’a manifesté, cette première moitié de championnat il a été positif, mais pas satisfaisant.
L’équipe de Castellón a raté lors du match de mercredi contre Grenade (2-2), la possibilité d’atteindre la mi-course de la compétition aux positions de la Ligue des champions, bien qu’elle soit plongée dans la lutte pour atteindre ces positions.
Le sentiment d’insatisfaction à Villarreal est une conséquence des huit nuls que l’équipe a ajoutés lors des dix-neuf premiers matches de championnat et, surtout, de la perception que plusieurs d’entre eux auraient pu être gagnés, comme cela s’est produit lors du dernier , contre l’équipe andalouse, dans laquelle l’équipe a raté un penalty dans le temps supplémentaire.
D’un point de vue positif, il ressort que Villarreal ne connaît pas la défaite à domicile, où ils cumulent cinq victoires et cinq nuls, et qu’ils n’ont subi que deux défaites, celles subies lors de leurs déplacements face à Barcelone (4-0) et Séville ( 2-0).
Le premier tour a été marqué par la défaite du troisième jour contre Barcelone, après quoi Emery a changé son idée du jeu pour aller 4-3-3 avec l’entrée de Vicente Iborra comme pivot avec Parejo et Trigueros. A partir de là, l’équipe était plus solide et compétitive et comptait, dans toutes les compétitions, vingt matchs sans perdre.
Le total de la Ligue est de 32 points, avec huit victoires, neuf nuls et deux défaites, avec une équipe typique formée par Sergio Asenjo, Mario, Albiol, Pau et Pedraza en défense et un milieu de terrain avec Iborra, Trigueros et Parejo, qui sont accompagnés de Gerard Moreno, Moi Gómez et Paco Alcácer en attaque.
Gerard Moreno avec dix buts est le meilleur buteur de l’équipe, Pau Torres le joueur le plus utilisé, Dani Parejo le joueur qui a donné le plus de passes, Raúl Albiol celui qui a le plus dégagé et Pedraza celui qui a le plus débordé.
La partie négative de cette première partie de saison ce sont les blessures, puisque l’équipe en a accumulé plusieurs et certaines graves, comme celles de Vicente Iborra ou Alberto Moreno auxquelles s’ajoutent les musclées de joueurs comme Paco Alcácer, Gerard Moreno, Mario Gaspar, Moi Gómez, Carlos Bacca ou Pervis Estupiñán, qui ont accumulé des semaines d’absence.
Un autre des chapitres adverses est Take Kubo, un joueur qui a quitté l’équipe après n’avoir pas eu les minutes attendues et est allé à Getafe. Alors que dans le chapitre des arrivées, le club a décidé de se renforcer avec Estupiñán et Étienne Capoue pour résoudre les pertes à long terme de Moreno et Iborra.
Javi mata