Accueil News International Le Conseil électoral de l’Équateur annonce que Lasso se rendra au deuxième...

Le Conseil électoral de l’Équateur annonce que Lasso se rendra au deuxième tour présidentiel, où il affrontera Arauz

QUITO, 21 février (.) – Le Conseil électoral national équatorien a déclaré dimanche que le banquier Guillermo Lasso avait remporté 19,74% des voix et s’était présenté aux urnes face à l’économiste de gauche Andrés Arauz, vainqueur du premier tour des élections présidentielles de février 7.

Avant l’annonce des résultats, l’autorité électorale a rejeté les demandes du candidat indigène Yaku Pérez pour un recomptage des votes dans plusieurs provinces du pays, en raison de ce qu’elle a qualifié d’absence d’arguments et de preuves.

Le CNE a confirmé dans un communiqué publié dimanche matin qu’Arauz et Lasso “se rendront au second tour des élections le 11 avril conformément aux dispositions de l’article 89 du Code de la démocratie”.

“Le Conseil national électoral ratifie la transparence du processus des élections générales de 2021”, a-t-il insisté.

Arauz, un protégé de l’ancien président Rafael Correa, a remporté le premier tour avec 32,72% des voix, tandis que Pérez a obtenu 19,39% des voix pour être à la troisième place, 32 600 voix en dessous de Lasso, selon les données.

Une fois les résultats notifiés, un délai est ouvert pour que les candidats puissent présenter des objections à l’examen, conformément à la loi électorale équatorienne. Les résultats officiels ont été approuvés par quatre voix en faveur des cinq membres du CNE.

Pérez a demandé un recomptage des votes dans 17 des 24 provinces du pays, arguant qu’il y avait eu une manipulation dans les données qui montraient le procès-verbal du vote officiel et a soumis plusieurs demandes aux autorités de contrôle du pays pour signaler ce qu’il qualifie de fraude .

Le candidat activiste avance depuis la semaine dernière avec des centaines d’indigènes à travers les hauts plateaux du centre du pays dans une marche qu’il prévoit d’atteindre mardi à Quito pour défendre la démocratie et pour exiger le recomptage des votes.

D’autres secteurs sociaux ont annoncé une mobilisation nationale la semaine prochaine pour soutenir le candidat militant pour la défense de l’eau.

(Rapport d’Alexandra Valencia. Edité par Javier Leira)