Accueil News International Le Premier ministre japonais s’excuse pour les députés qui visitent les boîtes...

Le Premier ministre japonais s’excuse pour les députés qui visitent les boîtes de nuit

Le nouveau Premier ministre japonais, Yoshihide Suga, à son arrivée à la résidence officielle du président à Tokyo, Japon, le 16 septembre 2020. REUTERS / Issei Kato Le nouveau Premier ministre japonais, Yoshihide Suga, à son arrivée à la résidence officielle du président à Tokyo, Japon, le 16 septembre 2020. REUTERS / Issei Kato

TOKYO, 27 janvier (.) – Le Premier ministre japonais Yoshihide Suga a présenté ses excuses mercredi après que les législateurs de sa coalition au pouvoir se sont rendus dans des boîtes de nuit malgré les appels du gouvernement à éviter les sorties inutiles pour freiner la propagation de la pandémie de COVID-19.

La nouvelle est un autre casse-tête pour Suga, dont le taux d’approbation a chuté en raison de son mécontentement face à sa gestion de la pandémie, que les critiques ont qualifiée de trop lente et incohérente.

“Je suis vraiment désolé que cela se soit produit lorsque nous demandons aux gens de ne pas sortir dîner après 20 heures et d’éviter les sorties non essentielles et non urgentes”, a déclaré Suga au Parlement.

Le Japon a déclaré ce mois-ci l’état d’urgence à Tokyo et dans d’autres régions pour essayer de contrôler la forte augmentation des cas de COVID-19. La mesure comprend la demande de fermeture des restaurants et des bars à 20 heures, bien qu’il n’y ait actuellement aucune sanction en cas de non-conformité.

“Mon comportement était imprudent à un moment où nous avons demandé aux gens d’être patients”, a déclaré aux journalistes Jun Matsumoto, un haut législateur du Parti libéral démocrate.

Matsumoto s’exprimait à la suite d’un article du magazine Daily Shincho, selon lequel il avait visité deux boîtes de nuit dans l’élégant quartier de Ginza à Tokyo, après avoir dîné dans un restaurant italien lundi.

Kiyohiko Toyama, un législateur du partenaire junior de la coalition, Komeito, s’est également excusé après que le tabloïd Shukan Bunshun ait annoncé qu’il s’était retrouvé dans une boîte de nuit haut de gamme à Ginza jusqu’à vendredi dernier.

(Informations de Yoshifumi Takemoto et Kaori Kaneko; édité par Chris Gallagher et Raju Gopalakrishnan; traduction par Jorge Martínez)