Des membres de l'équipe de l'OMS chargés d'enquêter sur les origines de la pandémie de COVID-19 dans un bus alors qu'ils quittent l'aéroport international de Wuhan Tianhe à Wuhan, en Chine, le 14 janvier 2021. REUTERS / Thomas Peter Des membres de l’équipe de l’OMS chargés d’enquêter sur les origines de la pandémie de COVID-19 dans un bus alors qu’ils quittent l’aéroport international de Wuhan Tianhe à Wuhan, en Chine, le 14 janvier 2021. REUTERS / Thomas Peter

Deux des experts de l’équipe Organisation mondiale de la SANTE (OMS) qui est arrivé en Chine jeudi pour enquêter sur les origines du coronavirus sont enfermé à Singapour pour subir à nouveau les tests COVID-19.

“L’équipe internationale de 13 scientifiques en charge d’examiner les origines du virus est arrivée à Wuhan, en Chine, aujourd’hui (…) Deux scientifiques sont toujours à Singapour pour des tests” virus, a déclaré l’OMS dans un message sur Twitter.

L’Organisation a expliqué que “Tous les membres de l’équipe ont subi divers tests et tests d’anticorps dans leur pays d’origine.”

Deux des experts étaient positifs pour les anticorps IgM (immunoglobulines M), une forme d’anticorps que le corps fabrique en réaction au virus.

Pour lui, Ils doivent être testés à nouveau pour confirmer ces anticorps et une autre classe, appelée IgG (immunoglobulines G).

L’équipe de l’OMS est composée de scientifiques de différentes nationalités Les experts Ils doivent respecter une quarantaine de deux semaines à leur arrivée dans le pays.

La visite est très délicate pour le régime chinois, qui souhaite se dissocier de toute responsabilité dans cette pandémie qui a fait près de deux millions de morts dans le monde. La mission, qui devait arriver la semaine dernière, a été annulée à la dernière minute car l’équipe n’avait pas présenté toutes les autorisations nécessaires.

Actualités en développement …