EFE / EPA / ANDY RAIN . / EPA / ANDY RAIN

Londres, 22 novembre . .- Le ministre britannique de l’Économie, Rishi Sunak, a déclaré ce dimanche que parvenir à un accord sur le Brexit avec l’Union européenne (UE) contribuerait à atténuer les difficultés économiques créées par la pandémie, mais a averti que Londres ne signera pas de pacte “à tout prix”.
Les attentes selon lesquelles les deux côtés de la Manche parviendront à un pacte sur leurs relations futures se sont accrues après que la présidente de la Commission européenne (CE), Ursula von der Leyen, ait indiqué cette semaine qu’il y avait eu un “plus grand progrès”. dans les «questions importantes» de la négociation.
À cet égard, Sunak a confirmé aujourd’hui dans une interview à la BBC que des “progrès” étaient en cours dans le dialogue.
«Je garde l’espoir que nous pourrons aboutir», a déclaré le ministre de l’Économie, pour qui «il serait préférable d’avoir un accord car cela faciliterait les choses à court terme».
Il a également déclaré au journal “The Sunday Times” que le Royaume-Uni subissait un “choc économique” dû à la pandémie et ne pouvait pas continuer à augmenter sa dette indéfiniment.
Au printemps, le gouvernement doit «revenir à des finances publiques viables», a souligné M. Sunak, qui rendra cette semaine publique ses priorités économiques pour le prochain exercice.
Malgré les difficultés supplémentaires auxquelles le Royaume-Uni pourrait faire face s’il n’a pas ratifié un pacte avec l’UE avant le 31 décembre, date de la fin de la période de transition du Brexit, le ministre a fait valoir qu’il n’accepterait pas un pacte à “n’importe quel prix”.
“Ce ne serait pas la bonne voie”, a déclaré Sunak, qui a assuré que Londres a été “tout à fait raisonnable, cohérente et transparente” dans le dialogue avec Bruxelles.
“Nous voulons simplement un traitement similaire pour la majorité des autres pays qui concluent également des pactes commerciaux avec l’Union européenne”, a souligné le ministre.