La table nationale PRO avait prévu de se réunir à nouveau après neuf mois au cours desquels ils n'avaient des réunions que pour Zoom La table nationale PRO avait prévu de se réunir à nouveau après neuf mois au cours desquels ils n’avaient des réunions que pour Zoom

Cet après-midi, les principaux dirigeants du PRO devaient se retrouver après neuf mois longs et intenses au cours desquels les réunions se sont déroulées via Zoom. Aujourd’hui la virtualité allait finir pour céder la place à la présence. Un fait symbolique mais pas mineur, compte tenu du fait que la table de direction du parti a connu des moments de tension au cours de l’année en raison de différences concrètes sur la manière dont l’opposition doit se tenir par rapport au gouvernement Alberto Fernández.

Ce qui devait être ne le sera pas. Il n’y aura pas de réunion au sommet des principaux dirigeants du PRO, comme prévu ce lundi à 19h. Mauricio Macri, Horacio Rodríguez Larreta, María Eugenia Vidal, Jorge Macri, Diego Santilli, Patricia Bullrich, Eduardo Macchiavelli, Cristian Ritondo, Humberto Schiavoni, Néstor Grindetti, Omar De Machi, allaient être présents, Federico Angelini et Laura Machado.

De la PRO, ils ont publié une brève déclaration dans laquelle ils ont assuré que «en raison du traitement exprès promu par le parti au pouvoir à la Chambre des députés de la loi qui établit le retrait des fonds correspondant à la ville, le conseil d’administration de la PRO nationale a décidé de reporter le face à face qui était prévue pour cet après-midi ».

Macri et Rodríguez Larreta, deux positions différentes au sein du système d'opposition (NA) Macri et Rodríguez Larreta, deux positions différentes au sein du système d’opposition (NA)

«Les participants à la réunion seront condamnés aujourd’hui à défendre au Congrès national les ressources de la Ville. Le PRO considère que tout comme la coupure prématurée, incohérente et improvisée du 9 septembre par le gouvernement national, la loi est une nouvelle violation de l’autonomie de la ville de Buenos Aires et des Argentins qui vivent, travaillent, étudient et circulent. par le district », ont-ils indiqué.

L’objectif de la réunion, en plus d’unifier les positions pour traiter les points de l’ordre du jour, Il visait à surmonter les divergences internes en ce qui concerne les positions de l’espace politique selon les mesures et les projets que le gouvernement a mis sur la table. Une question à discuter était la position publique concernant le projet légalisation de l’avortement qui est entré à la Chambre des députés ces derniers jours et qui divise le PRO.

De plus, la réunion allait avoir un aspect organisationnel du parti car ils avaient devant eux pour faire le point sur le travail territorial qui a été fait ces mois-ci et la campagne d’affiliation.

Une des dernières rencontres des référents PRO via Zoom Une des dernières rencontres des référents PRO via Zoom

Comme indiqué par le parti, la session en cours d’élaboration à la Chambre basse a été convoquée vendredi dernier, alors que la réunion était déjà prévue. Alors, pour qu’il y ait une pleine présence de ceux qui étaient sur la liste des invités, ils ont décidé de le reporter.

La relation Nation-Ville passe par sa pire moment et cela s’est reflété le même jour des graves troubles survenus pendant le sillage de Maradona à la Maison du Gouvernement: le Secrétaire aux Droits de l’Homme de la Nation a déposé une plainte pénale contre les autorités du gouvernement de Buenos Aires pour «répression» de la les forces de sécurité, tandis que le chef du gouvernement a déclaré qu ‘”il regrettait beaucoup qu’un jour aussi triste la situation se soit politisée”.

Ritondo, Angelini et De Marchi, Les trois législateurs nationaux se consacrent au traitement du projet qui coupe la co-participation de la ville de Buenos Aires, bataille législative que l’opposition donnera jusqu’au bout pour marquer sa position. Jorge Macri et Néstor Grindetti, les maires de Vicente López y Lanús, sont actuellement engagés dans l’étude détaillée du budget présenté par Axel Kicillof et les négociations politiques pour obtenir l’approbation par consensus.

J’ai continué à lire

La session des députés a commencé: le parti au pouvoir cherchera à couper davantage de fonds au CABA

Rapport exclusif: combien gagne chacun des gouverneurs?