Le report des Jeux Olympiques en raison du coronavirus aura un coût supplémentaire de 1,9 milliard de dollars, rapporte ce dimanche le journal Yomiuri Shimbun.

Les organisateurs des Jeux de Tokyo décideront formellement de l’augmentation du budget à la mi-décembre, une fois qu’ils auront communiqué avec le gouvernement japonais et les hôtes de la ville de Tokyo, rapporte le journal citant des sources olympiques.

Les Jeux de 2020 ont été reportés d’un an en raison de la pandémie de covid-19 et devraient débuter le 23 juillet 2021.

Le retard a entraîné une série de nouvelles dépenses allant des nouvelles réservations des participants et le transport à l’extension des salaires du personnel du comité d’organisation.

Suite à la nouvelle vague d’infections dans de nombreux pays, il y a eu des doutes quant à savoir si l’événement aura finalement lieu, mais les organisateurs et les autorités olympiques insistent pour qu’il puisse se dérouler dans des conditions sûres.

Malgré une réduction de 280 millions de dollars dans le budget initial de 13 milliards de dollars, le surcoût s’élèvera à 200 milliards de yens (1900 millions de dollars), même si cela n’inclut pas les coûts des mesures liées au coronavirus, selon le journal intime.

Les organisateurs espèrent que le gouvernement japonais supportera les coûts liés au virus.

Les organisateurs prévoient de réduire les dépenses en réduisant les invitations et les cérémonies d’accueil des athlètes et en économisant sur les drapeaux, les animaux de compagnie et la nourriture.

Cette information intervient après qu’un haut responsable a déclaré vendredi que les répétitions pour les événements des Jeux de Tokyo reprendraient en mars et que la décision concernant la participation des spectateurs serait prise au printemps.

Les organisateurs et les autorités envisagent une longue liste de mesures possibles contre le virus qui, espèrent-ils, rendront l’événement possible, bien que le vaccin ne soit pas encore disponible.

Le président du Comité international olympique, Thomas Bach, a déclaré au début du mois qu’il était “très confiant” que les jeux auront un public.

Mais l’enthousiasme pour les Jeux semble s’être estompé au Japon si l’on peut croire qu’un Japonais sur quatre s’attend à ce qu’ils aient lieu, la plupart préférant qu’ils soient de nouveau reportés ou simplement suspendus.

Les responsables du comité d’organisation des Jeux de Tokyo n’ont pas pu être immédiatement contactés pour leur avis.

kh / dh / af / gma