Accueil News International Les organisateurs insistent sur le fait qu’il y aura des Jeux olympiques...

Les organisateurs insistent sur le fait qu’il y aura des Jeux olympiques à Tokyo

TOKYO (AP) – Le président du CIO, Thomas Bach, et les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo ont annoncé qu’ils seraient annulés.

Les Jeux Olympiques, dont l’ouverture est désormais prévue le 23 juillet, ont été reportés il y a 10 mois, lorsque la pandémie de coronavirus a frappé. Maintenant, sa réalisation semble à nouveau menacée.

Le journal London Times, qui a cité des sources gouvernementales non identifiées, a rapporté que les Jeux devront être annulés.

“Personne ne veut être le premier à le dire, mais le consensus est que c’est trop difficile”, a déclaré un membre éminent de la coalition au pouvoir au Japon, qui n’a pas été identifié par le Times. “Personnellement, je ne pense pas que cela va arriver.”

Vendredi, dans un communiqué, le comité d’organisation des Jeux n’a pas fait directement référence à l’histoire du Times. Cependant, il a affirmé que les Jeux Olympiques avancent et bénéficient du soutien du Premier ministre Yoshihide Suga.

“Tous nos partenaires de distribution, y compris le gouvernement national, le gouvernement métropolitain de Tokyo, le comité d’organisation de Tokyo 2020, le CIO et le Comité international paralympique, se concentrent pleinement sur l’organisation des Jeux cet été”, souligne le communiqué.

“Nous espérons que la vie pourra revenir à la normale dès que possible, et nous continuerons à tout mettre en œuvre pour nous préparer à des Jeux sûrs.”

Le Times a noté que Tokyo espérait désormais mieux accueillir les Jeux 2032. Le CIO a déjà attribué le site des Jeux 2024 à Paris et le site 2028 à Los Angeles.

L’idée que la capitale japonaise attende une autre décennie semble improbable, étant donné le coût d’entretien des sites, la négociation de nouveaux baux et l’exécution d’autres tâches complexes. Tokyo a déjà dépensé environ 25 milliards de dollars pour accueillir ces Jeux olympiques.

Une bonne partie de cet argent correspond à des fonds publics.

Divers rapports d’annulation ont commencé à émerger ce mois-ci, lorsque le gouvernement japonais a placé Tokyo et d’autres préfectures en état d’urgence pour répondre à une augmentation des cas de COVID-19.

“Pour le moment, nous n’avons aucune raison de croire que les JO de Tokyo n’ouvriront pas le 23 juillet”, a déclaré Bach jeudi, s’adressant à l’agence de presse japonaise Kyodo.

Bach a ajouté qu ‘”il n’y a pas de plan B.”

Mais cette semaine, Richard Pound, un membre éminent du CIO, a déclaré que les Jeux pourraient se dérouler pratiquement sans audience, ce qui en fait un événement destiné presque exclusivement à la télévision.

Le CIO, basé en Suisse, tire 73% de ses revenus de la vente de droits de diffusion. Sa principale source de ressources a ainsi été gelée par le report des JO.

Un événement sans fans dans les tribunes mais diffusé à la télévision serait mieux qu’une annulation dans ces conditions.

Contrairement à diverses ligues sportives qui ont des centaines de jeux à offrir, le CIO n’a que deux événements principaux, les Jeux olympiques d’été et les Jeux olympiques d’hiver.