Accueil News International Lloyd Austin sera le premier afro-américain à la tête du Pentagone

Lloyd Austin sera le premier afro-américain à la tête du Pentagone

Le Sénat américain a confirmé vendredi le général Lloyd Austin en tant que nouveau secrétaire à la Défense lors d’un vote historique, alors qu’il devient le premier Afro-Américain à la tête du Pentagone et le deuxième membre officiel du cabinet du président Joe Biden.

Monde de Miami/Le monde

Le soutien à Austin était écrasant de la part des républicains et des démocrates avec 93 voix pour et seulement 2 contre.

«C’est un honneur et un privilège de servir en tant que 28e secrétaire à la Défense de notre pays, et je suis particulièrement fier d’être le premier Afro-Américain à servir. Mettons-nous au travail », a-t-il déclaré dans un message sur Twitter.

Lors de son audition de confirmation plus tôt cette semaine, Austin a parlé du rôle des troupes américaines dans le monde et a déclaré qu’elles devraient concentrer leurs efforts sur l’Asie, où il considérait que la Chine serait le “défi le plus important” et a décrit l’Iran. comme “une force déstabilisatrice”.

S’agissant de l’Afghanistan, il a indiqué qu’il aimerait voir comment ce conflit se terminera par un accord négocié. “Je pense que nous allons faire tous les efforts possibles pour que cela se produise”, a-t-il souligné à propos de la plus longue guerre dans laquelle les États-Unis ont été impliqués, près de deux décennies. “Je pense que ce conflit doit prendre fin, vous savez”, a-t-il ajouté. “Nous devons voir qu’un accord est trouvé et, comme le président Biden veut le voir, je pense que nous voulons voir à l’avenir un Afghanistan qui ne constitue pas une menace pour les États-Unis. .UU. ».

À la veille de son départ de la Maison Blanche, Trump a souligné mardi dans un discours vidéo sa “fierté” d’être “le premier président depuis des décennies à ne pas avoir déclenché de nouvelles guerres”.

Au cours de son mandat, la politique de défense de Trump a été marquée par un retrait des troupes des zones d’opérations telles que la Syrie, l’Irak, la Somalie et l’Afghanistan.