Accueil News International L’ONU a demandé aux Émirats arabes unis la preuve que la princesse...

L’ONU a demandé aux Émirats arabes unis la preuve que la princesse Latifa est toujours en vie

La princesse Latifa a tenté de s’échapper de Dubaï et on ne sait rien d’elle depuis.

Le Bureau des droits de l’homme de l’ONU a demandé vendredi aux autorités de l’émirat de Dubaï des preuves que la princesse Latifa Al Maktoum, une des filles de l’émir, toujours en vie, après avoir dénoncé qu’elle était détenue comme «otage» dans un village et craint pour sa vie après avoir tenté de fuir le pays en 2018.

“Nous sommes préoccupés voir les preuves vidéo inquiétantes qui sont arrivées cette semaine et nous demandons plus d’informations et de clarifications à propos de sa situation actuelle », a déclaré la porte-parole du bureau, Liz Throssell lors d’une conférence de presse.

«Compte tenu de nos graves préoccupations au sujet de la princesse, nous lui avons demandéune réponse du Gouvernement est une question prioritaire et nous espérons la recevoir et l’examiner prochainement >>Throssell a dit de la demande de preuve de vie.

Michelle Bachelet Michelle Bachelet

Les vidéos de la fille de Mohammed bin Rashid al Maktoum, émir de Dubaï, ainsi que du vice-président et du premier ministre des Émirats arabes unis, étaient enregistré en 2019 et diffusé ce mardi par la chaîne BBC.

La princesse de 35 ans, assignée à résidence depuis près de trois ans, a secrètement enregistré ces vidéos pendant plusieurs mois. mais les communications se sont arrêtées, selon la BBC.

«J’enregistre cette vidéo depuis une salle de bain, car c’est la seule pièce avec une porte que je peux bloquer. (…) Je suis otage et ce village est devenu une prison. Toutes les fenêtres sont fermées par des barreaux, je ne peux pas en ouvrir », raconte Al Maktoum, 35 ans, dans l’une des vidéos.

Chaque jour je m’inquiète pour ma sécurité et ma vie. Je ne sais pas si je vais survivre à cette situation », dit la princesse, qui assure que cinq policiers surveillent le manoir de l’extérieur, tandis que deux autres sont à l’intérieur.

L'émir de Dubaï, Mohamed bin Rashid al Maktoum.  EFE / Raed Qutena / Archives L’émir de Dubaï, Mohamed bin Rashid al Maktoum. . / Raed Qutena / Archives

Latifa a tenté de fuir Dubaï pour la première fois à l’âge de 16 ans, mais a commencé à planifier sa tentative la plus sérieuse en 2011., après avoir maintenu le contact avec l’homme d’affaires français Hervé Jaubert, selon la chaîne publique britannique.

24 février 2018, la princesse monte sur un bateau pneumatique avec Tiina Jauhiainen, qui avait été leur instructeur d’arts martiaux, et ils ont navigué vers les eaux internationales, où un yacht avec un drapeau américain les attendait.

Huit jours plus tard, au large des côtes de l’Inde, le navire a été attaqué par des “commandos” qui ont utilisé des grenades fumigènes, ont tiré sur les deux femmes et ont renvoyé Latifa à Dubaï, dont rien n’avait été entendu jusqu’à présent, selon le compte rendu publié par la BBC.

L’ambassade des Émirats arabes unis à Londres a affirmé que la princesse Latifa Elle est “soignée à domicile” et que “son état s’améliore”, dans un communiqué publié ce vendredi.

«Sa famille a confirmé que Son Altesse est soignée à domicile, soutenue par sa famille et des professionnels de la santé. Son état continue de s’améliorer et nous espérons qu’il reprendra sa vie publique en temps voulu », a déclaré l’ambassade.

(PHOTO DE DOSSIER) La princesse Latifa déjeune avec Mary Robinson, ancienne présidente d'Irlande (Photo par STRINGER / WAM / AFP) (PHOTO DE DOSSIER) La princesse Latifa déjeune avec Mary Robinson, ancienne présidente d’Irlande (Photo par STRINGER / WAM / .)

En 2019, Les tensions entre la famille de l’émir ont atteint les tribunaux britanniques, lorsque la princesse Haya Bint Al Hussein de Jordanie, sixième épouse du président millionnaire, s’est rendue au Royaume-Uni et a demandé la protection pour elle-même et deux de ses enfants..

Dans ce processus, la Haute Cour d’Angleterre a considéré comme prouvé, entre autres faits, que le cheikh “a ordonné et orchestré le retour forcé de sa fille Latifa au domicile familial de Dubaï” à deux reprises, juin 2002 et février 2018.

En 2002, le retour a eu lieu depuis la frontière de Dubaï avec Oman, alors qu’en 2018 il a été effectué avec un commando armé en mer près de la côte indienne.», Décrit la phrase. Le juge souligne également qu’en août 2000, l’émir a organisé le “kidnapping” de sa fille Shamsa pour l’emmener du Royaume-Uni à Dubaï.

Selon les médias britanniques, Le président de 71 ans a été marié à six femmes et a eu au moins 30 enfants.

Avec des informations de l’. et de l’.

CONTINUER À LIRE:

La princesse Latifa, fille de l’émir de Dubaï, a dénoncé que son père la tenait comme «otage» et craignait pour sa vie

Mohammed Al Maktoum, le mystérieux et puissant cheikh de 18 milliards qui gouverne les destinées d’un pays et fait kidnapper les princesses Latifa et Shamsa